11 avril 2010

QUAND une PRINCESSE ...1

(écrit en 2004 pour la réouverture de ce Musée..).

Quand une Princesse de Chine rencontre un Gars du Pays Niortais...

Un p'tit peu d'Histoire au temps d'Aliénor d'Aquitaine  dans les Deux Sêvres

imagesblaimages

ANDRE et TING NUA

« Le Musée d’Agesci » s’apprêtait à ouvrir ses portes , une délégation Chinoise allait participer à l’Inauguration.

Parmi les costumes trois pièces des messieurs et les tailleurs classiques des dames , on remarquait l’élégance de Ting Nua….

245270_LI8C7C37HUQPQ5TLVL6W2SMPJ21WRY_princesse_chinoise_assise_bord_lac_H203831_L

Elle avait revêtue la longue robe de soie fluide à taille haute de la Dynastie Tang pour faire honneur à la Délégation dont elle était un des membres ainsi qu’à la ville de Niort qui accueillait celle-ci

Une fois les cérémonies d’usage terminées , la Délégation s’installait présentant les Œuvres , les Poèmes , les Calligraphies , les Soieries arachnéennes brodées avec art les délicates Porcelaines peintes à la main , les Jades…Tout l’Art de la Chine Ancienne et Moderne , sans oublier les Portraits et les Paysages incrustés de nacre dus au Savoir faire et à l’inspiration de Ting Nua artiste s’il en fut !

Celle-ci , souriante , attentive à chaque visiteurs charmés par sa beauté discrète n’avait pas les yeux assez grands pour admirer , apprécier les Œuvres offertes à son regard ébloui par le « Musée d’Agesci »!

….La journée s’étirait . Le bruit , l’agitation , le va et vient de la foule étourdissaient la jeune femme .

Sans_titre363

à suivre...

C’est avec délice qu’elle se réfugie dans le Jardin Chinois construit par un ami de la Délégation . Là , à l’abri des regards Ting Nua s’assied sur un banc de bois au pied d’un pin contre le tronc duquel elle appuie sa tête …Le brouhaha s’éloigne , se fait plus ténu dans la brume de sommeil qui la surprend…..

Alors , venu elle ne sait d’où , un jeune homme vêtu à la mode ancienne se tient devant elle . Courtoisement il s’incline , se présente :

-« Je suis André pour vous servir ,  s’il vous sied donnez moi la main gente Demoiselle pour aller à la rencontre de mon si beau Pays Niortais dont Niort est le fleuron . » dit il en lui offrant un brin d’Angélique au parfum suave

Posté par Florelle à 12:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


02 octobre 2009

Au Jardin notre Refuge

wvsd114l
.
Notre Château
c'était la Cabane
rustique ô combien !
Nous y faisions les rêves les plus fous!
Dés le printemps ,nous nous y installions .
Nous nous y abritions
à la première averse ,
écoutant avec délice la pluie pianoter
sur son toit de tôles
et le goutte à gouttes des clapotis
dans les flaques !
Au coeur de l'été nous y faisions la sieste .
Abritée sous un énorme figuier
elle bénéficiait d'une certaine fraîcheur
.ouverte sur le levant
l'aprés midi elle était à l'ombre!

A l'Automne..nous y goûtions les figues ,
les raisins de la treille en buvant
du cidre doux coupé d'eau.
Mordant à belle dents
dans les tartines coupées
à même la miche de pain
nous nous régalions de cette provende,
de parfums et de chansons.
Alors que les hirondelles se rassemblaient
pour leur premier conciliabule
avant de s'envoler pour les pays lointains !
Beaux souvenirs !

Nous gardons au fond du coeur
et de notre mémoire
Une Cabane de bois au toit de tôle ,
abritée sous un figuier
au milieu du Jardin!

Chanteplume et sa complice Asphodèle
(Extrait des "Billets en Vrac" de nous même.....)

signature_2

Posté par Florelle à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 septembre 2009

Une Tourterelle...4

cour_paisible

En vagues douces me parviennent des bruits légers , le tintement d'une cuillère contre un verre , le glissement des pas.Sa voix mélodieuse à Elle , la sienne plus profonde à Lui .Les bribes d'un chant trés doux..c'est une troisième voix . A nouveau je plonge dans le sommeil . De temps à autre je sens ses mains douces sur mon front , celles plus fermes de son Fils sur mon poignet .Je perçois aussi des frôlements habités d'ailes d'oiseaux.!C'est étrange,la nuit ,le jour ,je ne sais pas.Progressivement j'émerge de cet état cotonneux , je n'ai plus mal quand je respire .Lorsque j'ouvre les yeux, quelqu'un se tient debout sur le fond clair du ciel dans l'embrasure de la porte fenêtre ouverte sur le jardin...Un adolescent me semble t'il , vu la silhouette juvénile,chante à mi voix une mélopée ...c'est lui que j'entendais à la frange du sommeil !

MESSAGER

Je ne sais combien  de jours ont passés...j'ai perdu la notion du temps , ça va mieux ...Je bouge doucement , m'étire avec précaution comme un chat .Je suis à l'écoute de ce qui se passe en moi , autour de moi. L'adolescent a disparu , j'entends le murmure de son chant dans le jardin.La frange de l'aurore glisse dans l'air frais du matin, lorsque je rejoins  ma mystèrieuse visiteuse  à la cuisine où elle s'active en chantonnant .Elle pétrit la pâte à pain en gestes précis qui dénotent une longue habitude .La porte et les fenêtres sont grandes ouvertes sur les fleurs emperlées de rosée...la flêche d'or du soleil jaillit à l'est au dessus de la haies d'aubépines .

ryland25

De l'endroit où je suis je Le vois allumer le four à pain sous l'auvent de la petite cour ; ce dernier n'a pas servi depuis longtemps .Sans doute a t'Il senti que je le regardais car il me sourit  en se retournant .Puis , Il vient vers moi  à travers le jardin en foulant  la pelouse de son long pas souple..

CHAT_EPAULE

un chat perché sur son épaule tandis que Jazz le chien gambade auprés de Lui. Ses yeux rient quand Il prend mes mains dans les siennes tout en me saluant .Puis Il s'adresse à Elle...'Tu vois Douce Mère notre amie va mieux...' et Elle de lui répondre doucement. en posant sa main sur une des siennes...'Oui mon Fils...avec toi c'est naturel !' Quand Elle prononce ces deux mots : mon Fils...sa voix vibre d'une tendresse incommensurable...Quand Il dit :Mère où Douce Mère , comme à l'instant , c'est avec un respect  tellement remplit d'Amour que ça me stupéfie...Qui sont Ils ces deux là ? Je n'ose pas poser de questions...Pourtant il me semble connaitre la réponse...Cela est il possible?

   signature_rose

Posté par Florelle à 10:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 août 2009

L'Etranger...4

-« J'ai mis des serviettes et des gants dans la salle d'eau » l'informe celle-ci ; ils s'attardent encore un peu dans la nuit tiède , puis se séparent après un /« Bonne nuit dormez bien » -«Vous aussi , merci » ! Méleine et Silvère sont émerveillés par les voyages de leur invité , eux qui ne sont jamais allés si loin...Ils s'endorment en se donnant la main un sourire aux coins des lèvres !

La nuit tisse ses fils de soie , les grillons chantent ,les lucioles et les vers luisant allument leurs lanternes dans les arbres prés des nids , dans les parterres fleuris où les Belles de Nuit ouvrent leurs corolles....

Il fera beau demain.....la maison et ses habitants dorment !

Au chant du coq Silvère et Méleine se lèvent , ils se promettent l'un et l'autre de dorloter Toussaint ce grand gars au regard tendre . Le parfum du café , celui du pain grillé se répandent dans la maison ouverte sur la glycine ; les raies du soleil dansent sur le carrelage ; ils ne font pas de bruit pour ne pas réveiller Nadal et Toussaint . Après un long moment , Méleine frappe doucement à la porte de la chambre de celui-ci...une fois...deux fois , puis à la troisième se hasarde à entrer....elle appelle d'une voix chavirée :

-« Silvère viens , viens vite », il se précipite , la rejoint....

La chambre est vide...le lit n'est pas défait mais garde l'empreinte du corps de celui qui s'y est allongé . Le « sac-barda », la guitare ne sont plus là , la fenêtre est ouverte... les rideaux frémissent dans l'air frais du matin . Dans la salle d'eau les serviettes et les gants attendent toujours d'être utilisés soigneusement posés là où Méleine les a mis la veille !

...Ils ne sont pas surpris , c'est comme s'ils l'avaient su dés l'instant qu'il eu franchi le seuil de la maison ; il est parti de la même façon qu'il est arrivé...sans bruit ! Dans la chambre flotte une odeur de vent et de soleil , le chant ténu ,  imperceptible d'une flûte leur parvient par bribes ...

http://i81.servimg.com/u/f81/13/11/42/01/th/babies10.gif

à suivre....

Posté par Florelle à 10:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,