Soleil...Soleil... vous vous souvenez?

Il fait gris ce matin ,le soleil est en grève !Je me surprends à fredonner  la chanson de

MARIE SOLEIL


MARIE "SOLEIL" par saintjacques33

MARIESOLEIL

 Soleil, toi qui viens de loin
Toi qui connais bien
Le secret des fleurs
Soleil, dis-moi si l'amour
Fera son jardin dans mon cœur

Refrain:
Toi qui fais renaître les jours
Toi qui fais du printemps l'éternel retour
Toi qui fais renaître les jours
Fais naître mon cœur à l'amour

Soleil je ferme les yeux
Et je vois du bleu
Danser sur la mer
Soleil tant qu'on n'est pas deux
On vit dans un jardin d'hiver

Refrain

Moi je veux ma place
Au soleil
Rien ne me remplace
Le soleil
Oh j'ai besoin qu'on me donne
Du soleil
Délivrez-moi mille tonnes
De soleil

Soleil, toi qui viens de loin
Toi qui connais bien
Le secret des fleurs
Soleil, dis-moi si l'amour
Fera son jardin dans mon cœur

Refrain Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.

Ausoleil

sur WIKIPEDIA

La chanteuse Marie (de son vrai nom Marie-France Dufour) est une chanteuse française née le 8 août 1949 à Nancy, et morte le 18 octobre 1990 à Colombes (92) à l'âge de 41 ans d'une leucémie foudroyante.

En 1971 elle connait son premier succès avec la chanson Soleil (Pathé Marconi), avec laquelle elle remporte la Rose d'Or d'Antibes. La même année, avec Il ne faut jamais sourire d'un enfant de la parolière Laurence Matalon, elle participe au festival de la chanson de Spa et reçoit le Grand Prix d'interprétation. En 1973, elle a représenté Monaco au Concours Eurovision de la chanson avec la chanson Un train qui part. Elle s'y classe 9e sur 17.

En 1980, elle prend le rôle d’Éponine dans la première version de la comédie musicale Les Misérables d'Alain Boublil, Jean-Marc Natel et Claude-Michel Schönberg mise en scène par Robert Hossein au Palais des sports de Paris.

Quelques 45 tours de Marie :

  • "Soleil" & "Il ne faut jamais sourire d'un enfant"
  • "Souviens-toi de moi" & "Souris moi, embrasse moi"
  • "Il faut toujours croire à la chance" & "Ma vie commence aujourd'hui"
  • "Dans le ciel" & "Je suis seule"
  • "Suis cet enfant" & "Le vieil homme"
  • "Vivre, laissez vivre" & "La vie est à nous"
  • "Un train qui part" & "Le géant"
  • "Rik-Rak" (ce titre a été repris par le groupe The Humblebums dont faisait partie entre autres Gerry Rafferty) & "Matin d'été"
  • "S.O.S." & "C'est loin la France"1

Marie a également enregistré un 33 tours sorti en 1971.

https://www.facebook.com/pages/Marie-Chanson-Fran%C3%A7aise-Ann%C3%A9es-70/146585275508101?sk=likes

 

quotidien_bonjour_tournesol_soleil

 

Posté par Florelle à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


08 août 2010

Enchantement...j'aime tant...

29089ad3

A chaque fois que je relis ce poème d'Aragon ,je "tombe en amour" comme disent nos amis québequois...Alors je le recopie ici pour le plaisir...

Les Yeux d’Elsa
Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire J’ai vu tous les soleils y venir se mirer S’y jeter à mourir tous les désespérés Tes yeux sont si profonds que j’y perds la mémoire
À l’ombre des oiseaux c’est l’océan troublé Puis le beau temps soudain se lève et tes yeux changent L’été taille la nue au tablier des anges Le ciel n’est jamais bleu comme il l’est sur les blés
Les vents chassent en vain les chagrins de l’azur Tes yeux plus clairs que lui lorsqu’une larme y luit Tes yeux rendent jaloux le ciel d’après la pluie Le verre n’est jamais si bleu qu’à sa brisure
Mère des Sept douleurs ô lumière mouillée Sept glaives ont percé le prisme des couleurs Le jour est plus poignant qui point entre les pleurs L’iris troué de noir plus bleu d’être endeuillé
Tes yeux dans le malheur ouvrent la double brèche Par où se reproduit le miracle des Rois Lorsque le coeur battant ils virent tous les trois Le manteau de Marie accroché dans la crèche
Une bouche suffit au mois de Mai des mots Pour toutes les chansons et pour tous les hélas Trop peu d’un firmament pour des millions d’astres Il leur fallait tes yeux et leurs secrets gémeaux
L’enfant accaparé par les belles images Écarquille les siens moins démesurément Quand tu fais les grands yeux je ne sais si tu mens On dirait que l’averse ouvre des fleurs sauvages
Cachent-ils des éclairs dans cette lavande où Des insectes défont leurs amours violentes Je suis pris au filet des étoiles filantes Comme un marin qui meurt en mer en plein mois d’août
J’ai retiré ce radium de la pechblende Et j’ai brûlé mes doigts à ce feu défendu Ô paradis cent fois retrouvé reperdu Tes yeux sont mon Pérou ma Golconde mes Indes
Il advint qu’un beau soir l’univers se brisa Sur des récifs que les naufrageurs enflammèrent Moi je voyais briller au-dessus de la mer Les yeux d’Elsa les yeux d’Elsa les yeux d’Elsa

Louis Aragon Extrait de "Les Yeux d’Elsa"

abf96d99

Posté par Florelle à 11:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 octobre 2009

Une Pause...

Rien qu'un instant...à bientôt....

76114zcg1asymr7

Une pause , pas autre chose ..Le temps de souffler un peu ;le temps rien q'un instant me reposer ..... quelques  jours peut être . Faire le "point" être à l'écoute .....Pour moi  et pour vous la magie d'ALBERT SAMAIN..Chut silence****

"LE CHARIOT D'OR"

"Poème " lentement, doucement " :
Lentement, doucement, de peur qu' elle se brise,
Prendre une âme ; écouter ses plus secrets aveux,
En silence, comme on caresse des cheveux ;
Atteindre à la douceur fluide de la brise ;


Dans l' ombre, un soir d' orage, où la chair s' électrise,
Promener des doigts d' or sur le clavier nerveux ;
Baisser l' éclat des voix ; calmer l' ardeur des feux ;
Exalter la couleur rose à la couleur grise ;

Essayer des accords de mots mystérieux
Doux comme le baiser de la paupière aux yeux ;
Faire ondoyer des chairs d'or pâle dans les brumes ;

Et, dans l'âme que gonfle un immense soupir
Laisser, en s'en allant, comme le souvenir
D'un grand cygne de neige aux longues, longues plumes.

signature_rose

Posté par Florelle à 13:52 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,