La Vie idéale...Charles Cros (1842-1888). Recueil : Le coffret de santal (1873).

400_F_18572756_J7YnjXE00kRG8uG8YH8rPLp4KGIQbDYk

 

  La vie idéale.

À May.

Une salle avec du feu, des bougies,

Des soupers toujours servis, des guitares,

Des fleurets, des fleurs, tous les tabacs rares,

Où l'on causerait pourtant sans orgies.

Au printemps lilas, roses et muguets,

En été jasmins, oeillets et tilleuls

Rempliraient la nuit du grand parc où, seuls

Parfois, les rêveurs fuiraient les bruits gais.

Les hommes seraient tous de bonne race,

Dompteurs familiers des Muses hautaines

, Et les femmes, sans cancans et sans haines,

Illumineraient les soirs de leur grâce.

Et l'on songerait, parmi ces parfums

De bras, d'éventails, de fleurs, de peignoirs,

De fins cheveux blonds, de lourds cheveux noirs,

Aux pays lointains, aux siècles défunts.

Charles Cros.

pe0014979

Posté par Florelle à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


21 janvier 2012

Quel scandale

Copie de Copie de PhotoMOI+MAISON 023

Qui m'aurait dit lorsque j'étais jeune , adepte de tous les bleus et blanc.. que je pencherais l'âge venant pour les rose tendres,pastels ...les rouges rubis ,les jaunes soleil  les couleurs qui chantent la bonne humeur , j'aurais bien ri et pourtant telles sont mes fantaisies au jour d'aujoud'hui... Je revois le regard effaré de certaines amis lorsque je suis arrivée à leur rendez vous emmitouflée dans ma doudoune Rouge rubis (j'en ris encore)..."Jeanne voyons  , du rouge...c'est pas sérieux à nos âges !!!!"Justement j'en ai envie et j'Ose! Je porte encore du bleu très tendre ,du turquoise mais une touche de rose s'y glisse sans que je fasse exprès  (tu penses hortense comme disait maman) tout cela me met "foûtrement" de bonne humeur... je me verrais bien en" Dame Coquelicot" et pourquoi pas...

Copie de Femme32

'(créa perso pour Clo ma frangine de coeur et...moi)

Allez bisous à vous

signaturecoquelicot_1

Posté par Florelle à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 mars 2011

C'est l'Printemps

782afe68

Oui il est là tout fringant ...c'que ça fait du bien...

.Hier j'ai rencontré un bourdon tout neuf un peu maladroit ,ébouriffé de joie ce devait être son premir vol.

.tout petit il m'a semblé perdu..

.Alors m'est revnu la chanson d'Henri Salvador "L'Abeille et le Papillon" écoutez là si "ça vous chante

http://www.deezer.com/fr/music/henri-salvador#music/playlist/l-abeille-et-le-papillon-58688029

Une abeille un jour de printemps
Voletait, voletait gaiement
Sur la rose bruyère en fleur
Dont si douce est l’odeur

Au pied de la bruyère en fleur
Une pauvre chenille en pleur
Regardait voler dans le ciel
La petite et son miel

Et la pauvre chenille en sanglots
Lui disait "Je vous aime"
Mais l’abeille là-haut, tout là-haut
N’entendait pas un mot

Cependant que les jours passaient
La chenille toujours pleurait
Et l’abeille volait gaiement
Dans le ciel du printemps

Après avoir pleuré jusqu’à la nuit
Notre chenille s’endormit
Mais le soleil de ses rayons
Vint éveiller un papillon

Et sur une bruyère en fleur
Notre abeille a donné son cœur
Tandis que chantaient les grillons,
Au petit papillon

Par les bois, les champs et les jardins
Se frôlant de leurs ailes
Ils butinent la rose et le thym
Dans l’air frais du matin

Ma petite histoire est finie
Elle montre que dans la vie
Quand on est guidé par l’amour,
On triomphe toujours
On triomphe toujours
On triomphe toujours.
 
Bisous papillons
Oui je sais ....pas de Boudon...
 mais il était si mignon....

Posté par Florelle à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 juillet 2010

Quand on chantait Paul Delmet

78_med

"Pour vous obliger de penser à moi

D'y penser sans cesse d'y penser encore

Voici quelques fleurs bien modeste envoi

Qui viennent d'éclore..."

Posté par Florelle à 11:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 octobre 2009

Une Tourterelle. 12..suite et fin

4xwyd7za

Pensive je rentre .Le tablier de toile est posé sur le dossier d'une chaise.Il me semble entendre le seau heurter la margelle du puits...Une rose blanche emperlée de rosée trempe sa tige dans un verre d'eau....il n'y a pas de rosier blanc au jardin.....je souris ....Surtout ne pas penser , garder en moi ce temps précieux quILS m'ont offert ...Avant de partir ELLE a rangée la maison, que vais je faire à présent sans EUX ?

L 'espace familier vibre de LEURS Présences....les chats font leurs toilettes , de temps en temps ils restent une patte en suspend le regard aux aguets....Jazz le chien se couche le museau sur ses pattes avant comme en attente semblant me dire :'patiente'!

Quelques semaines passent...un matin dans la boîte aux lettres je trouve une enveloppe bleue un peu salie....Au jardin je m'assieds  le dos contre le mur de pierres sèches entre l'arbre de Judée qui a perdu sa parure rose de danseuse pour revêtir son costume vert de séducteur....Jazz vient me retrouver , un chat baille en s'étirant .Mes mains tremblent un peu en ouvrant l'enveloppe bleue....Il s'en échappe une plume blanche presqu'un duvet qui voltige autour de moi avnt de se poser sur mes genoux....Un enroulement de souffle parfumé doux comme une aile de papillon effleure ma joue...des parfums de soleil me rejoignent...

el9he2u1

Je ferme les yeux....trés loin j'entends des mots murmurés :

'JE suis chez toi...

En Moi....'

Des notes psalmodiées...je 'transpire ' des yeux autrement dit de larmes mouillent  ceux ci ...des larmes glissent sur mes jous comme une caresse d'eau !A travers le jardin je reviens à la maison...tout à l'heure tout y était en ordre j'en suis sûre...

Sur la table

Une tasse fleurie de marguerites remplies de thé léger comme je l'aime...une tartine de pain  beurrée couverte de miel...

L 'odeur du pain sortant du four...

Une rose blanche emperlée de rosée dans un verre d'eau....

  5z00hkka

Mon tablier sur le dossier d'une chaise...

Je souffle doucement sur la plume entre mes doigts..

Elle se pose....sur la rose....

00we2bsl

'Une tourterelle roucoule au bord du toit

27wbx04e

Une autre lui répond au fond de moi..'

27wbx04e

    signature_rose

Posté par Florelle à 10:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 août 2009

A bientôt nous deux

Tu t'en vas ce matin
Et le long de ton chemin
La clairière, la rivière
T'ont dit:
« A bientôt nous deux. »

Tu t'en vas quelques jours.
En attendant ton retour
Chaque rose, chaque chose
T'ont dit:
« A bientôt nous deux. »

Mais moi, mais moi,
Moi seul qui n'ai rien dit,
Crois-moi, crois-moi,
Je le pensais aussi.
Mon coeur tout bas chantait comme eux:
« A bientôt nous deux. »

A bientôt nous deux.

Tout le temps mon refrain
T'a suivi sur le chemin.
Sa musique nostalgique
Disait:
« A bientôt nous deux. »

Tu vois, tu vois,
Il te parlait pour moi,
Car moi, car moi,
Je t'aime trop pour ça.
Ton départ n'est pas un adieu —
« A bientôt nous deux. »

Que la lune, que la brume,
Nos vieux amis d'autrefois
Et la brise te redisent
Pour moi:
« A bientôt nous deux. »

Que la lune, que la brume,
Nos vieux amis d'autrefois
Et la brise te redisent
Pour moi:
« A bientôt nous deux. »

float3

Jeanne

interprêté aussi par Marianne Faithull

Posté par Florelle à 14:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 mai 2009

Rêve ?

Mais est ce un rêve ?.....……

.-« A nouveau je chemine dans le chemin creux de Chantalouette qui mène au Moulin de L’Embellie en compagnie de Madeleine.

Mes dix ans me rejoignent, m’ont-ils seulement quittés ?

Le Moulin , le –« Jardin à Bouquets » d’Angèle font un tournoiement de couleurs , de parfums avec la tonnelle de l’églantier .

La clématite bleue et le rosier blanc de Yonah mènent la danse de mes souvenirs accompagnée de pépiements d’oiseaux , de brume de soleil sur les arpèges du violon de Mihiel ! »…Pendant deux jours , je-« navigue » du Passé au Présent . Jean m’entoure de tendresse il sait combien cet abandon me remet sur pieds malgré les apparences ! 

En effet ,je suis en pleine forme ,lorsque trois jours après notre rencontre avec Mikaël ,ce dernier sonne à notre porte. Le revoir ainsi en « jeans, chaussé de baskets »et chemise blanche négligemment ouverte ,me révèle encore davantage sa jeunesse et sa ressemblance avec Mihiel .

Il doit avoir le même âge que ce dernier lorsque je l’ai rencontré .Venant de l’océan tout proche , le vent annonceur de pluie se lève ;de ce fait nous ne pouvons pas nous installer dans le jardin sous la tonnelle de l’églantier ainsi que Jean l 'avait prévu .

La salle de séjour dont les portes fenêtres sont ouvertes sur l ‘envolée des roses trémière ,nous accueille avec ses fauteuils recouverts de tissus fleuris .

  D’emblé notre visiteur est à l’aise ; il  s’assied à la table comme s’il retrouvait sa place après une longue absence . Il confirme mon sentiment en disant :

-« C’est bizarre , j’ai la sensation de revenir chez moi et que vous m’attendiez tous les deux…c’est très agréable ;  en vous rencontrant après le concert , j’ai su avec certitude que des liens nous unissais ; ne me demandais pas pourquoi , ce fut une évidence pour moi dés que vous avez prononcé le prénom de Mihiel qui pouvait le dire , si ce n’était quelqu’un qui l’avait connu ? Papa m’a tant parlé de lui , il me semble le connaître , et en plus il y a le fait de notre ressemblance… Comme il a raison , un accord parfait règne entre nous ; sans le savoir nous l’attendions !Tandis qu’il nous entretient ainsi ,Jean apporte l’écrin et le pose devant Mikael , et l’invite à l’ouvrir.

Surpris , il nous regarde d’un air interrogateur.

-« Ouvre , mon petit , nous pensons que ceci te reviens de droit » affirme Jean  .

Il hésite un peu puis  en soulève le couvercle…des effluves de rose se glissent parmi nous…Mikaël est silencieux .

à suivre

Posté par Florelle à 12:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,