31 mai 2009

Rêve ?

Mais est ce un rêve ?.....……

.-« A nouveau je chemine dans le chemin creux de Chantalouette qui mène au Moulin de L’Embellie en compagnie de Madeleine.

Mes dix ans me rejoignent, m’ont-ils seulement quittés ?

Le Moulin , le –« Jardin à Bouquets » d’Angèle font un tournoiement de couleurs , de parfums avec la tonnelle de l’églantier .

La clématite bleue et le rosier blanc de Yonah mènent la danse de mes souvenirs accompagnée de pépiements d’oiseaux , de brume de soleil sur les arpèges du violon de Mihiel ! »…Pendant deux jours , je-« navigue » du Passé au Présent . Jean m’entoure de tendresse il sait combien cet abandon me remet sur pieds malgré les apparences ! 

En effet ,je suis en pleine forme ,lorsque trois jours après notre rencontre avec Mikaël ,ce dernier sonne à notre porte. Le revoir ainsi en « jeans, chaussé de baskets »et chemise blanche négligemment ouverte ,me révèle encore davantage sa jeunesse et sa ressemblance avec Mihiel .

Il doit avoir le même âge que ce dernier lorsque je l’ai rencontré .Venant de l’océan tout proche , le vent annonceur de pluie se lève ;de ce fait nous ne pouvons pas nous installer dans le jardin sous la tonnelle de l’églantier ainsi que Jean l 'avait prévu .

La salle de séjour dont les portes fenêtres sont ouvertes sur l ‘envolée des roses trémière ,nous accueille avec ses fauteuils recouverts de tissus fleuris .

  D’emblé notre visiteur est à l’aise ; il  s’assied à la table comme s’il retrouvait sa place après une longue absence . Il confirme mon sentiment en disant :

-« C’est bizarre , j’ai la sensation de revenir chez moi et que vous m’attendiez tous les deux…c’est très agréable ;  en vous rencontrant après le concert , j’ai su avec certitude que des liens nous unissais ; ne me demandais pas pourquoi , ce fut une évidence pour moi dés que vous avez prononcé le prénom de Mihiel qui pouvait le dire , si ce n’était quelqu’un qui l’avait connu ? Papa m’a tant parlé de lui , il me semble le connaître , et en plus il y a le fait de notre ressemblance… Comme il a raison , un accord parfait règne entre nous ; sans le savoir nous l’attendions !Tandis qu’il nous entretient ainsi ,Jean apporte l’écrin et le pose devant Mikael , et l’invite à l’ouvrir.

Surpris , il nous regarde d’un air interrogateur.

-« Ouvre , mon petit , nous pensons que ceci te reviens de droit » affirme Jean  .

Il hésite un peu puis  en soulève le couvercle…des effluves de rose se glissent parmi nous…Mikaël est silencieux .

à suivre

Posté par Florelle à 12:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,