Connais-tu mon beau village? relevé sur la toile

 

63813974

 

Connais-tu mon beau village,

Qui se mire au fond du ruisseau?

Encadré dans le feuillage,

On dirait un nid d'oiseau

Ma maison parmi l'ombrage,

Me sourit comme un berceau,

Connais-tu mon beau village,

Qui se mire au clair du ruisseau?

Loin du bruit de la grand'ville,

A l'abri du vieux clocher,

Je cultive un champ fertile,

Un jardin près d'un verger,

Sans regret ni voeu stéril:

Mon bonheur vient s'y cacher,

Loin du bruit de la grand'ville,

A l'abri du vieux clocher.

Quand ta voix,cloche argentine

, Retentit dans nos vallons,

Appelant sur la colline,

Les bergers et leurs moutons,

Moi,joyeux je m'achemine,

En chantant vers les sillons,

Quand ta voix,cloche argentine,

Retentit dans nos vallons.

Sous ton ciel,ô ma patrie

Mon village est le plus beau!

Plein de lui,l'âme attendrie,

Je le vois dans ton drapeau

, Et je veux qu'il me souri

Dans mes fils jusqu'au tombeau!

Sous le ciel de ma patrie

Mon village est le plus beau!

ANDRE

 

DLW0039_Fenetre_entouree_de_roses_Affiches

 

Posté par Florelle à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


14 janvier 2012

Le Coeur est un Oiseau

6djrmp3j

 

La vie reprend doucettement que du bonheur

 

LE COEUR EST UN OISEAU

 

mf5qgxyd

Posté par Florelle à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 novembre 2009

Les Danseurs de l'Aube...2

IG2770

D’approches en approches ,
de fuites en fuites Ils s’enlacent
s’éloignent frôlant le sol de leurs pieds nus
et du bout les doigts touchent les étoiles
,puis soudain s’arrêtent dans un geste suspendu .
Le vent se lève à l’impromptu
souffle des tourbillons de sable blanc argenté
sur le sol de porphyre rouge !
A peine entrevu il s’éloigne , tout s’apaise .


A nouveau Ils sont face à face ,
par jeu se détournent se poursuivent
dans une danse légère traçant dans
le sable de multiples arabesques
qui s’envole en frimas de neige
à chacun de leurs pas. 
Ils dansent , dansent à perdre haleine
sans bruit, leurs corps à peine frôlés s’unissent ,
tourbillonnent avec une grâce infinie.
Quand telle une fleur de chair Zélia
s’affaisse dans un froissement d’eau .allongée ,
elle semble dormir dans la moire liquide !

Alors , troublé , ému Il se penche vers Elle ,
s’assied sur le sable et prends le corps léger contre lui ;
enfouissant son visage contre le cou fragile
.Il pleure , la berce , se glisse
contre elle pour se lover
dans le nid d’amour du ventre féminin
en une étreinte chaste et sensuelle à la fois
dans un embrassement tel
qu’Ils ne font plus qu’Un !

à suivre

Posté par Florelle à 10:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 octobre 2009

Un Drôle d'Oiseau. 2

Pie_6

MARGOT l'Amoureuse..2

Sans gêne  ,Margot s'installe.....Du jour au lendemain elle prend ses aises , fait ce qu'elle veut ,va où elle veut...C'est un peu agaçant d'avoir cette oiselle faisant comme chez elle..D'ailleurs son oeil de jais nous le fait bien comprendre..Vive comme l'éclair elle voit tout ,comprend tout si je puis dire .Elle ne supporte pas maman .. dans son crâ ne de piaf elle a vite comprit que si elle ne voulait pas être éjecté d'un coup de manche à balai ,il lui fallait composer avec la maîtresse de maison..Donc madame fait ses coups en douce , quelques coups de bec bien sentis sur le bras nu de "sa rivale" ....car pour elle son amour c'est mon père à qui elle fait mille grâces ! Pour moi aprés un temps d'observation elle se fait charmeuse..m'apporte une feuille de la treille ,quelques brindilles..c'est tout juste si elle ne me donne pas la becquée..elle à essayer mais j'ai le geste vif et la claque sur son bec lui à fait comprendre que "je ne mangeais pas de ce pain là"!

Nous en sourions bien sûr...maman un peu moins!

Margot est une fieffée coquine elle a comprit que le ménage est important pour cette dernière. ;alors elle subtilise les chiffons de laine ,picore , émiette allègrement le pain de cire d'abeille ,chipe les bouchons de carafe pour les dépoer sur le haut du buffet..maman n'est pas trés grande ,donc difficile d'aller les chercher sans escabeau..enfin un matin de guerre lasse ma mère réussit à l'attrapper , la chipie se débat mais que nenni impossible de se dégager..alors Margot tempête à grands cris et nous l'entendons jacasser un "Jean" tout bizarre que nous comprenons ..elle appelle mon père à notre grande stupéfaction !

Sacré Margot ,elle ferme les yeux ,se fait toute molle dans les mains de maman , laisse tomber sa tête à la renverse..ses ailes de satin noir s'entrouvrent...Margot fait la morte ! Surprise maman la pose doucement dans le panier qui lui sert de nid....Margot ne bouge pas , nous trouvons le temps long....Sur ces entrefaites papa arrive et....Margot s'envole pour se percher sur l'épaule de celui qu'elle a élu pour son seigneur et maître dans son coeur d'oiseau !

(Margot sur les marches de la terrasse)

(à suivre si vous le voulez bien)

La Pie
Est l' Oiseau qui apporte de bonnes nouvelles, la pie est symbole de joie. Sur une branche de grenadier, elle exprime le bonheur d’avoir une descendance nombreuse. Deux pies représentent la fidélité conjugale et double bonheur "shuang xi". De multiples pies parmi des branches de prunier chargées de deux fruits forment les décors dit du "bonheur de chaque jour" (30 pies) ou "de chaque heure" (24 pies), porteur du message similaire "puissent des choses heureuses vous arriver chaque jour du mois ou chaque heure de la journée". Dans la légende du Bouvier et de la Tisserande, chaque 7ejour du 7e mois lunaire, les pies s’envolent vers le ciel pour former un pont sur la Voie lactée.

pie

Posté par Florelle à 10:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,