20 juillet 2010

Les Rainettes de la Levée Blanche

« KAERU » et "KAERIKU "
les RAINETTES
de la Levée Blanche .

Au marais de La Levée Blanche
y'a une Cabane ,
Il y arrive de drôles de choses!
Ce Conte est véritable
Faut vous dire qu’une Cabane
dans cette région d’Aunis
'c est une ferme° qui trône
en plein mitan du marais
traversés par les canaux où vivent
en toute liberté les Grenouilles.
Aux alentours quelques maigres haies ,
des " têtards ", des "trognes"
ces arbres rognés par le temps ,.
Malgré leur disgrâce
ils ont leur moment
de beauté surtout au printemps .
A force de vieillir ces "tronches "là
deviennent vénérables .
Elles ne poussent plus pour ainsi dire
taraudées qu’elles sont par les hannetons
qui y creusent des galeries.
Il arrive souvent que des groseillers sauvages
poussent entre leurs racines se nourrissant
du peu de vie qui leur reste
.Les" tronches" bonnes filles
les accueillent gaiement en se grattant
la panse de plaisir à voir si beaux fruits
se pendre ainsi sur leurs vieilles
et branlantes ramures .
Elles sont folles de joie
lorsque la petite Rainette verte
tu sais cette petite grenouille
qui grâce à ses doigts munis
de disques adhésifs
leur rends visite !
Tout ça pour te dire que ce matin de Mai ,
Norine « la Cabanière »
de la Levée blanche
a une drôle de surprise !
Mais j't'en dis pas plus !

Hier au soir à la nuit tombée
une kyrielle de rainettes troublées
par la lune claire sont partie en balade
par les prés mouillés de rosé .
Bras dessus bras dessous
saoules de grand air ,
du parfum de l’herbe
elles s’en donnent à coeur joie.
Sautant à qui mieux mieux ,
grimpant à toute vitesse
le long des fûts des" trognes"
pour se laisser tomber
dans l’herbe fraîche
en riant de bonheur .
A la mi-nuit elles reprennent
le chemin des prés le long des fossés
Pour aller au lit sous les roseaux
avec les courlis les jolis oiseaux .
Elles en oublient les folles ,
la petite dernière :« KAERU »!
celle-ci veut les rejoindre ,
les appelle
« attendez moi «  crie t‘elle.
Penses tu personne ne l‘entends.
Prenant son élan elle saute un peu trop haut et plouf !
atterri dans la jatte de lait
déposée par Norine
sur la pierre prés du puits
pour Minette Chassetout
la chatte de la Cabane !

Brrrr ?grelotte notre Rainette surprise par ce bain forcé .
Elle n’est pas habituée ,
elle vit dans les arbres, dans l’herbe ,
alors du lait penses donc
c’est lourd à ses pattes de voltigeuse !
Elle crie de plus belle,
peut être va-t-on l’entendre ?
Enfin Kaeriku son copain de branche l’entends ,
à toutes pattes il revient et ,
plouf lui aussi plonge dans le lait !
Que veux tu qu’ils fassent nos deux étourdis ?
Ils se débattent ,
nagent maladroitement en premier ,
puis en rythme de concert .
C’est fatigant ,
mais ils persévèrent .
Tiens , cela devient de plus
en plus difficile
et ralentissent la cadence
tout en se sentant soutenus.
Que se passe t’il donc ?
Et voilà où j’arrive à la drôle de surprise !

Dans la jatte de lait qui n’en est plus ,
Norine , stupéfaite découvre
nos deux Rainettes endormies
sur une Motte de Beurre !
Oui , oui t'as bien compris
Une Motte de Beurre
Tu sais ce beurre des Charentes
au goût si fin de noisettes ?
Charente Poitou
vous connaissez tous?
En unissant leurs faibles forces
KAERU et KAERIKU
ont réussis le prodige
de se sauver de la noyade
dans le lait !
Avoues que pour des Rainette arboricoles
c’est un tour de force fort drôle !
Alors , nous
qu’attendons nous
pour en faire autant ???

Jeanne Chanteplume

Ah au fait , sais tu que ce mot japonais dont
je les baptise
signifie :RETOURNER?

La poésie suivante la plus connue au Japon
« LE VIEIL ETANG!
UNE GRENOUILLE Y PLONGE :
AH! QUEL CLAPOTIS ! »
(Bashô,1644-1694)

laplumedejeanne_1861450101_GRENOUILLES

création perso

 

Posté par Florelle à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,