Le Livre d'Or de ma Mère 1

 

LIVRE6

 

Sans y penser me viennent des souvenirs de maman

marchant sur le trottoir toujours pressée .

…puis sur la toute de Champservé

avec moi et nos chiens Stop et Dolly .

Nous nous donnons la main toutes les deux

en balançant nos bras   nos deux loulous

se font une fête de sauter par dessus

avec petits jappements de joie.

De temps en temps ils démarrent une course poursuite

 puis reviennent vers nous la langue pendante

pour reprendre leur jeux.

chapeaux-annees-1930-L-z3MyKz

 

Maman coiffée de son « bibi » noir perché  bien incliné sur  le côté du front

,ses cheveux moussent autour de ce

drôle de chapeau si à la mode en ce temps là…

Elle sonne à la porte de la famille Montal  .

Chaussée d’escarpins noirs elle fait son petit effet

dans la joli redingote noire que

Marie la couturière lui a fait.

C’est en 1936 ,j’ai cinq ans ...

 

e1b6t1wh

 

Posté par Florelle à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


08 août 2010

Enchantement...j'aime tant...

29089ad3

A chaque fois que je relis ce poème d'Aragon ,je "tombe en amour" comme disent nos amis québequois...Alors je le recopie ici pour le plaisir...

Les Yeux d’Elsa
Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire J’ai vu tous les soleils y venir se mirer S’y jeter à mourir tous les désespérés Tes yeux sont si profonds que j’y perds la mémoire
À l’ombre des oiseaux c’est l’océan troublé Puis le beau temps soudain se lève et tes yeux changent L’été taille la nue au tablier des anges Le ciel n’est jamais bleu comme il l’est sur les blés
Les vents chassent en vain les chagrins de l’azur Tes yeux plus clairs que lui lorsqu’une larme y luit Tes yeux rendent jaloux le ciel d’après la pluie Le verre n’est jamais si bleu qu’à sa brisure
Mère des Sept douleurs ô lumière mouillée Sept glaives ont percé le prisme des couleurs Le jour est plus poignant qui point entre les pleurs L’iris troué de noir plus bleu d’être endeuillé
Tes yeux dans le malheur ouvrent la double brèche Par où se reproduit le miracle des Rois Lorsque le coeur battant ils virent tous les trois Le manteau de Marie accroché dans la crèche
Une bouche suffit au mois de Mai des mots Pour toutes les chansons et pour tous les hélas Trop peu d’un firmament pour des millions d’astres Il leur fallait tes yeux et leurs secrets gémeaux
L’enfant accaparé par les belles images Écarquille les siens moins démesurément Quand tu fais les grands yeux je ne sais si tu mens On dirait que l’averse ouvre des fleurs sauvages
Cachent-ils des éclairs dans cette lavande où Des insectes défont leurs amours violentes Je suis pris au filet des étoiles filantes Comme un marin qui meurt en mer en plein mois d’août
J’ai retiré ce radium de la pechblende Et j’ai brûlé mes doigts à ce feu défendu Ô paradis cent fois retrouvé reperdu Tes yeux sont mon Pérou ma Golconde mes Indes
Il advint qu’un beau soir l’univers se brisa Sur des récifs que les naufrageurs enflammèrent Moi je voyais briller au-dessus de la mer Les yeux d’Elsa les yeux d’Elsa les yeux d’Elsa

Louis Aragon Extrait de "Les Yeux d’Elsa"

abf96d99

Posté par Florelle à 11:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 février 2010

Tu portes la Joie...Auteur: Yves Boulvin -

zc8b74rk

Un enfant ? Dieu nous aime et son Coeur de Père saigne de chacune de nos souffrances, de nos blessures qu’Il embrasse tendrement. Il nous accompagne partout, à tout moment. En réalisant cela, nous découvrirons Dieu au fond de nos souffrances car, dans la partie la plus pure de nousmêmes, ce que nous ressentons est peu de chose par rapport à ce qu’Il ressent à notre sujet.

Quand une mère, devant son enfant malade, dit : Que fait le Bon Dieu ? elle le rencontrerait bien davantage si elle comprenait que sa souffrance de mère est, en petit, l’icône de celle, infinie, de Dieu par rapport à nos blessures. Mais Dieu en lui-même est joie, joie parfaite, joie totale.

à suivre ....si tu le souhaites

signature_rose

Posté par Florelle à 15:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 décembre 2009

Noël au fil de mon aiguille...3

CHEMAJO

Ils se croyaient tranquilles...

Mais voici le recensement Imposé par César-Auguste..

Ils leur faut donc partir . JOSEPH et MARIE montent en Judée

a Bethléem où JOSEPH est né et d'où est issue sa Lignée

Celle de 'DAVID le roi d'Amour'!

Je les ai suivi sur le chemin.Le temps est proche où MARIE va enfanter !

Comme JOSEPH est tendre , fort...Il soutient la fragilité de MARIE .

Elle s'appuie contre Lui Lourde de l'ENFANT

Promesse de Vie §

Ils vont à pas lents , la route est longue ,l 'âne fatigué...

ELLE marche pour le ménager...Sait ELLE qu'un Âne semblable

Portera Son FILS....un Jour?

                                        Le jour baisse,la route si longue ....

Enfin ILS arrivent.....pas de place ,Rien pour se loger....

l'Enfant presse le temps !

Alors, alors un abri leur est offert.....une étable...

BATISSE

' Ce sera mieux que dehors' dit Joseph

'Merci' dit Marie !

Vite Il aménage une couche de paille Pour sa tendre colombe

Elle s'y étend péniblement , 'Aïe..mon dos..' souffle t'Elle !

Curieux l'Âne et le Boeuf Réveillés par ce remue-ménage

Tendent le cou...ah , que se passe t'il ?

Qu'elle est cette lumière ?

149682b_FB_Clouds_with_Sunrays_Affiches

à suivre

signature_1COEURAIMANTgif

Posté par Florelle à 10:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 octobre 2009

Et si c'était vrai ?

fillette_chien

Liza au jardin, rêve de fées, de lutins...et si c'était vrai que l'on puisse  les voir ? Peut être en fermant les yeux et comptant sur ses doigts...c'est possible sans doute !-"Essais pour voir" murmure le papillon en frémissant des ailes...

papillons015

"Essais tu risques rien" roucoule la tourterelle en haut du sapin...."Pourquoi pas essais" dit le Tamaris habillé de rose..."Essais...oui essais" bourdonne l'abeille les pattes pleines de pollen...

abeilles_47

"Moi si j'étais toi j'essaierais" chantonne le libellule en frôlant de ses ailes irisées l'eau de l'abreuvoir aux oiseaux...."Qu'est ce t'attends" jacasse Margot la  Pie en habit de soirée....."Vas y voir...essais" chante la Huppe en secouant sa couronne de plumes...."Bon c'est pas bientôt fini....t'essais ou t'essais pas mais décide toi petite" ronchonne Pataud en reprenant son somme interrompu par ces bavardages...

anidog33

"Essais un peu" tintinnabulent les campanules en défroissant leurs corolles élègantes...."Bon j'vais essayer." leur répond Liza!Un..deux..trois.."Ecoute..écoutes moi." susurre la brise parfumée, écoute bien ces mots:  La Magie...si tu entends bien tu comprendras L'Âme Agit.. c'est au fond de toi prés de ton coeur...Un ...deux..trois...soleil"

Un sourire aux lèvres Liza s'est endormie

pour le Pays bleu de son Etre avec un soupir d'aise....

Kahlan124803263496_gros

.Chut...ne la réveillons pas!

69073910

Posté par Florelle à 09:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,