03 février 2011

Un Papillon d'Hiver

zh5vjizm

Ciel d’hiver  Arbres givré  Papillon isolé

Volète dans l’air gelé …Cherche un abri .

Sur ma main se pose tout endolori

Pauvre petite chose.

Au chaud dans la maison ses ailes palpitent

Comme un cœur Il ressuscite…

Pour lui c’est du bonheur en cette froide saison.

Puis

sur le rebord de  la  tasse de thé

frémissant se pose

  effleure de sa trompe le breuvage sucré…

Vite s’envole ,batifole

Pour s’en venir délicatement

« amerrir » sur la coupelle

d’eau de mer contenant de minuscules coquillages

glanés sur la plage…

Je n’en crois as mes yeux

Papillon plonge avec délice

Sa trompe délicate dans l’eau salée

S’en délecte ,se frotte les pattes

De ce fait une écume irisée

L’entoure...

Stupéfaite j'admire ce bijou viant !

signature_3

Posté par Florelle à 14:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


11 novembre 2010

Les Dames de l'Eau

090811031819782074233796

Elles  naviguent  sous le vent

En parure de corail

A bord de leur bateau blanc

Elles recherchent Loreleï .

Elles s’aventurent parfois

Prés des fontaines oubliées

Vêtues de robes de soie

Délicatement brodées.

Elles dansent légères

Dans le murmure des cascades

Sur un rayon de lumière

Elles rejoignent Galaad .

Elles connaissent les secrets

Des lacs , des sources joyeuses

Du brouillard ,de la rosée

Des Iles Bienheureuses .

Elles émergent de l’onde

A l’abri de nénuphars

Belles Dames blondes

Elles jouent de la cithare.

Se nomment Ophélie

Ondine ou Nymphéa Sans_titre

Balsamine et Lalie

Océane ou Ambrosia .

Les Dames des cascadelles

Larguant les blanches voiles

De leurs belles caravelles feeelune

Vont sans bruit sous les étoiles .

Elles sillonnent l’Océan

Les Mers du Sud et du Nord

Visitent les Continents

Elles vous attendent……au Port !

                                                                       Jeanne

Diplôme d’Honneur Poésies Amateurs Concours Européen d’Abbeville 2002

!

                                                                      

Posté par Florelle à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 novembre 2010

Je chante dans ma tête...

J'émerge d'une rechute de bronchite chronique , agrémentée d'une aggravation d'insuffisance respiratoire , faigue intense...Donc je passe à la vitesse supérieure pour l'oxygène  aprés contrôle à l'hopital, kiné chaque jour (grrrrrr) j'en passe  et des meilleurs.lors de ces moments il y en avait un peu plus calmes ,j'en ai profité pour mettre à jour ce nouvel album j'en ai "fignolé" chaque image :

EAU6

http://musidora.canalblog.com/albums/au_fil_de_l_eau_avec_manon/index.html

Je vous souhaite plein de belles et douces choses afin que "chante" votre Vie

Amitiésoleil de tout mon coeur!

(je n'embrass plus because  microbes+++)

mais le coeur y est!

Posté par Florelle à 16:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 avril 2010

QUAND UNE PRINCESSE de CHINE...2

Aussi surprise que charmée Ting Nua pose le bout de ses doigts fuselés dans la main de ce galant imprévu…Rien ne la surprend dans cet état étrange .

20090311_4 Ainsi ils vont par les Chemins et les Sentiers , des Plaines , aux Bocages , sans oublier le Marais visiter ce Pays enlacé par les deux Sêvres : la Niortaise et la Nantaise .

Remontant le fil du Temps ils découvrent des émergences Celtiques qui font place à une citée Romaine nommée « Niottum »autrement dite « riche en vin » peut être y cultivait on la vigne  ? Mais les Invasions Barbares menaçant , les premières fortifications sortaient de terre au pied de la Colline Notre Dame ,tandis que des groupes de pêcheurs s’installaient sur la butte en face de cette dernière pour se défendre ; ils préféraient cela au lieu de fuir ces barbares .

« Dans l’avenir s’y élèvera l’église Saint André  patron de Niort paraît il.» commente le jeune homme avec un clin d’œil à sa compagne.

Puis la paix revenue André et Ting Nua voient Ceux de la butte et de la colline réunirent leur communautés respectives en un bourg qui prend le nom de Niordum  d’où vient…Niort ! On y tissait la laine et y tannait le cuir .

Par le mariage de la belle Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt futur Roi d’Angleterre….. Niort devenait Anglaise tout comme le Poitou .

Les habitants y trouvaient bien des avantages . En1152 Aliénor accordait une chartre à ses sujets de Niort. Son Royal et volage époux en fortifiait la Citadelle ( dont il reste le Donjon). Puis vient le temps où Niort revenait à ses premières Amours : la Couronne de France ! A nouveau Anglaise par le Traité de Brétigny… Dugesclin (l’Amour de Tiphaine Raguenel) la reprenait. A la Traguerie le Dauphin futur Louis XI fait de Niort son quartier général accordant de nombreux avantages aux Niortais . « Ouf !On va peut être souffler un peu » se dit Ting Nua » .

André et Ting Nua traversent le Temps sur l’aile du vent pour se poser au pied de Notre Dame parmi les fleurs d’Angélique qui sentent si bon ! Dans les chemins creux ils rencontrent Dumouriez et ses Volontaires . Puis André l’entraîne par les rues jusqu’en « Paradis » ! Au Moulin du Roc en bord de Sèvre(devenu la plus ancienne Bibliothèque de Fance) ils y voient entrer Ernest Pérochon Prix Goncourt 1920  .

Place de la Brêche Victor Lageau l’aventurier du Sahara et du Congo se balade le nez au vent . Fatigués par leur course à travers le temps , André et Ting Nua s’asseyent au bord de la Sèvre dans la Coulée Verte…20090311_3.Il lui raconte Gargantua , la légende du Soldat et du Dragon de Niort .Cela la fait rire il y a donc des dragons ailleurs qu’en Chine ?  « Racontez encore André » dit elle de sa voix chantante .«  Salut , je m’appelle André je suis de Niort, je vous invite à visiter le Musée d’Agesci et si vous le voulez bien Niort la ville de la belle Aliènor et son si beau Pays Niortais…. si vous restez quelques jours…c’est chez moi et j’en suis fier ! Donnez moi la main Demoiselle si cela vous chante…. »

Alors il l’emmène par le Chemin Millénaire jusqu’à la Chapelle Sainte Macrine  la Sainte du Marais ; lui parle de Colombe et de Pézenne les compagnes de cette dernière.

Ils y contemplent les vitraux et le tableau peint par Pauline de Cugnac Demoiselle du Château d’Epannes !

Revenant de leur balade ils s’arrêtent à l’église Saint André pour y écouter le chant de l’orgue . Par curiosité ils feuillètent un vieux Registre où ils lisent l’acte de baptême de : « Catherine Fièbvre deuxième enfant de Fiacre Fièbvre et de Jacquette DuSoll 19 Novembre 1646 où ses parents s’étaient mariés le 30 Novembre 1644. ! »

« Que de surprises , de beautés , d’évènements dans votre Pays Niortais ! Tout comme dans mon Pays Chinois » commente Ting Nua.Il y a tant à découvrir…au XVIII siècle grâce aux relations nouvelles avec la Canada on importe des peaux pour confectionner des vêtements pour l’armée sous Napoléon , d’où la ganterie…etc…etc…Ouf !.

……..« Mademoiselle , mademoiselle…. » Qui m’appelle se demande t’elle ?

medium_chine_369___jardin

Effarée Ting Nua s’éveille dans le Jardin Chinois ….

Elle rosit d’émoi en voyant devant elle un jeune homme d’aujourd’hui qui la salue tout en lui offrant un brin d’Angélique odorant…. En toute confiance elle pose le bout de ses doigts fuselés dans la main un peu rude du beau gars qui lui rappelle bizarrement un autre André son galant imprévu….Ils flânent dans le Musée d’Agesci , séduit par la Beauté , l’Art , le Savoir Faire de tous ceux qui partagent leurs Trésors ! Que ce soit les Bijoux , la Joaillerie des Créations Venturini…l’Art des Vitraux Anciens de l’Atelier du Verrier d’Art Gerbi…les Natures Mortes de l’Artiste Peintre Richard Gautier…Il y en a tant et tant qu’ils ne savent où donner de la tête. André et Ting Nua se séparent à regret le soir venu mais….

Demain ils se reverront pour manger la Galette Niortaise , croquer l’Angélique confite et boire du cidre doux en bordure de la Sèvre qui se fera complice de délicieux rendez vous sous le ciel pommelé du si beau Pays Niortais….Et…..Qui sait plus tard en vous baladant dans les vieilles rues enchanteresses de Niort vous rencontrerez peut être un couple enlacé…. tout comme les Deux Sèvres enlacent ce dit Pays…. Ne soyez pas surpris ,de voir courir à leur côté un bambin doré comme le soleil aux yeux de jais sous des cheveux couleur de paille mûre ….

L’Amour est Roi Quand Il réunit

Un André de Niort et une Graçieuse Fleur….

De Chine !est un prénom bien de chez nous !

André

En Chine si je me souviens bien

Ting Nua Signifie Gracieuse Fleur !

On pourrait faire une chanson….

« Ils se sont rencontrés….

Par sa courtoisie Il l'a charmé

Par sa grâce Elle l’a séduit

Où ça ? Ben à Niort évidemment

Au Musée d’Agesci….

Ce ne pouvait pas être autrement

Je vous l’accorde c’est un peu tiré par les cheveux…

Mais Ils me plaisent bien ces….deux là !

Et je me suis bien  « baladée » en leur compagnie….Et....vous ?

vrai

signature_clair

Posté par Florelle à 15:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 octobre 2009

Une Tourterelle. 12..suite et fin

4xwyd7za

Pensive je rentre .Le tablier de toile est posé sur le dossier d'une chaise.Il me semble entendre le seau heurter la margelle du puits...Une rose blanche emperlée de rosée trempe sa tige dans un verre d'eau....il n'y a pas de rosier blanc au jardin.....je souris ....Surtout ne pas penser , garder en moi ce temps précieux quILS m'ont offert ...Avant de partir ELLE a rangée la maison, que vais je faire à présent sans EUX ?

L 'espace familier vibre de LEURS Présences....les chats font leurs toilettes , de temps en temps ils restent une patte en suspend le regard aux aguets....Jazz le chien se couche le museau sur ses pattes avant comme en attente semblant me dire :'patiente'!

Quelques semaines passent...un matin dans la boîte aux lettres je trouve une enveloppe bleue un peu salie....Au jardin je m'assieds  le dos contre le mur de pierres sèches entre l'arbre de Judée qui a perdu sa parure rose de danseuse pour revêtir son costume vert de séducteur....Jazz vient me retrouver , un chat baille en s'étirant .Mes mains tremblent un peu en ouvrant l'enveloppe bleue....Il s'en échappe une plume blanche presqu'un duvet qui voltige autour de moi avnt de se poser sur mes genoux....Un enroulement de souffle parfumé doux comme une aile de papillon effleure ma joue...des parfums de soleil me rejoignent...

el9he2u1

Je ferme les yeux....trés loin j'entends des mots murmurés :

'JE suis chez toi...

En Moi....'

Des notes psalmodiées...je 'transpire ' des yeux autrement dit de larmes mouillent  ceux ci ...des larmes glissent sur mes jous comme une caresse d'eau !A travers le jardin je reviens à la maison...tout à l'heure tout y était en ordre j'en suis sûre...

Sur la table

Une tasse fleurie de marguerites remplies de thé léger comme je l'aime...une tartine de pain  beurrée couverte de miel...

L 'odeur du pain sortant du four...

Une rose blanche emperlée de rosée dans un verre d'eau....

  5z00hkka

Mon tablier sur le dossier d'une chaise...

Je souffle doucement sur la plume entre mes doigts..

Elle se pose....sur la rose....

00we2bsl

'Une tourterelle roucoule au bord du toit

27wbx04e

Une autre lui répond au fond de moi..'

27wbx04e

    signature_rose

Posté par Florelle à 10:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 septembre 2009

Le Jardin des Champs...5

JARDIN

Elle ne va pas très souvent au Jardin des Champs ; c’est Son Domaine à Lui ;elle ne se reconnaît pas le droit d’y arriver comme ça sans tambour ni trompette . Elle sait trop bien qu’Il a besoin de solitude pour se « retrouver » après les longues heures de travail .   Pour elle ce Jardin c’est Son Luxe à lui bien mérité à son avis !

         « Je viendrais ce soir te retrouver  lui dit elle ; comme ça Il sait qu’Il est Libre !

               Pourtant ,pourtant la vie décide parfois !

ELLECHAPEAU

Elle est partie un soir pour le Jardin , sans penser qu’elle ne le lui avait pas dit qu’elle viendrait , ça ne lui a même pas effleuré l’esprit !Du sentier elle le voyait de loin aller et venir .Elle l’a appelé .Il n’a pas entendu Alors elle a continué tout en se demandant ce qu’il pouvait bien faire pour être absorbé comme ça d’habitude Il lui répond .

LUI2

La barrière est grande ouverte .Il est immobile prés du puits . Elle approche en suivant l’allée ; il ne tourne pas la tête vers elle comme il a l’habitude .Il parle doucement , mais à qui ? elle ne voit personne .A quelques pas de lui , elle n’ose pas bouger , ni l’appeler , et toujours ces paroles inaudibles qui ressemblent au bruissement de la brise ; il lui semble comprendre :

« Oui , oui , voilà », il retire ses mains en coupe plongées jusqu’à présent dans l’eau d’un baquet d’où elles s’égouttent en perles cristallines dans le soleil du soir C’est alors seulement qu’elle voit les abeillesanim297

anim297ABEILLESMAINanim297

de plus en plus nombreuses qui l’entourent .Elles se posent sur ses épaules , ses bras nus pour rejoindre ses mains remplies d’eau où elles…s’abreuvent ! Plusieurs fois , en gestes ralentis il plonge ses mains dans l’eau tiède puis les remonte en émettant le murmure qu’elle a entendu !Pendant ce temps les « butineuses » ne bougent pas elles semblent attentives . Elle a l’impression qu’elles savent !

abeilles_54

anim301

                à suivre...

Posté par Florelle à 11:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,