Un chien sauvé par un dauphin...

SOS...Bravo que démotion à regardes jusquéà la fin....

natalie2

Posté par Florelle à 14:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 mai 2010

Inoubliabes Pâquerette et Belle

20090517_18

Belle et Pâquerette

        Pâquerette notre chatte aux yeux de jade voit le jour un matin de printemps ; petite boule de soie blanche , elle fait tout de suite notre conquête ; ses frères et sœurs sont attendrissants mais notre élan va vers elle !

Mélisande sa maman en prend un soin extrême sans pour cela  négliger ses autres bébés mais…Pâquerette est née « coiffée » c'est-à-dire charmeuse et Dieu sait si elle en use et en abuse !

Comme tous les chatons elle nous fait rire et sourire par se mines coquines ,son extravagance , ses câlineries .

Elle devient une fort belle Demoiselle Chatte élégante et gracieuse , très courtisée…un peu dédaigneuse…

Sans doute attend elle son Prince Charmant , comme toutes les filles elle rêve à l’Amour !

    Il se présente une nuit en feulements furieux . Au petit matin sans doute séduite par cette cour tumultueuse , la coquette fait la mur pour rejoindre son galant .

Elle revient au bout de deux jours , à travers le jardin en compagnie du dit… «galant »…Affreux le matou ! Un œil torve , des oreilles déchirées par de multiples bagarres , un moignon de queue et pour couronner le portrait un pelage hésitant entre un gris sale et un roux indescriptible….c’est vous dire notre surprise !

Elle comprend immédiatement notre déconvenue…Comment elle si délicate a-t-elle pu se commettre avec cet « ostrogoth » ?

-« Oui , oui je sais , vous ne pouvez pas comprendre ses charmes cachés » ronronne t’elle en clignant ses yeux de jade . Nous cherchons vainement ces charmes là , nous n’en trouvons aucun ; pourtant nous essayons d’être indulgent…c’est l’Amoureux de notre minette !

chien8

Pâquerette a une grande Amie à la maison c’est Belle notre bergère comme nous elle est scandalisée par le choix de son amie Chatte , nous le comprenons en voyant les regards dont elle  la gratifie !

Pourtant , Belle continue de l’entourer de tendresse même si elle ne comprend  , ni n’approuve ce choix , cela l’attriste . Pâquerette est née quelques jours après l’arrivée de Belle chez nous et tout de suite ce fut le grand amour entre ces deux là , allez donc savoir pourquoi !

L’une ne va pas ans l’autre ; elles dorment ensemble , la chatte lovée dans la fourrure de Belle . Depuis l’aventure amoureuse elle dort seule et la cherche , l’appelle avec des petits jappements très doux.

Belle s’ennuie…de ce fait elle accueille avec férocité l’affreux matou séducteur de l’innocente Demoiselle Chatte…Hum ! pas si innocente que cela à notre avis…mais c’est ce que Belle « pense » et nous le fait comprendre d’un  air triste , alors nous n’insistons pas !

  Le vilain matou se rebiffe… « sa Charmante » reste indifférente aux châtiments que Belle lui inflige régulièrement , il s’incruste persévérant . Pâquerette fait la coquette , renâcle un peu juste pour la forme ; mais quand le goujat se montre vraiment trop entreprenant pour son goût , elle le tance rudement d’un coup de patte griffue…aidée en cela par les « coups de gueule » de Belle…ravie !

Celle-ci suit avec inquiétude cette aventure ; nous la réconfortons de notre mieux…mais nous ne remplaçons pas les câlins , les jeux fous , les siestes douces…  que veux tu ma Belle…Demoiselle Chatte grandit !

Heureusement , après quelques jours de cette relation fougueuse , l’affreux matou ne revient pas , lassé sans aucun doute des raclées magistrales données par Belle et déçu de l’indifférence dédaigneuse de Pâquerette …Les fredaines sont vraiment terminées !

Comme si de rien n’était Pâquerette reprend sa vie de précieuse auprés de sa grande Amie fidèle . Les jeux reprennent , les longues siestes paresseuses l’une contre l’autre aussi , les balades et les nuits complices dans le jardin . Les beaux jours sont vraiment là . Si Demoiselle Chatte est toujours aussi joueuse , nous la voyons s’arrondir : une portée s’annonce .

Un soir particulièrement tiède et parfumé ces demoiselles  « Félicanine » comme nous les appelons , refusent de rentrer  préférant rester sous la charmille…Caprice ? Peut être pas .

Nous les laissons au jardin comme elles le désirent…mais nous les prévenons que nous laissons la porte de l’arrière-cuisine ouverte pour la nuit , au cas ou elles voudraient rentrer au bercail .

Elles comprennent fort bien ; nous allons nous coucher pas très tranquilles…les bébés vont peut être arriver , quel évènement pour Pâquerette dont c’est la première fois .

Le sommeil nous a visité sans doute profondément .

Au matin nous constatons que ni l’une , ni l’autre ne sont rentrées .Que s’est il passé ? Allons voir .

Dehors la température est douce ; le soleil monte derrière les aubépines , il y a des friselis d’ailes dans l’arbre de Judée fleurit de rose….pas un bruit .

Nous ne voyons ni Belle ni Pâquerette , en nous approchant doucement nous découvrons un tableau charmant …

Belle est allongée de tout son long sur le flanc , Pâquerette lovée contre le ventre de cette dernière allaite quatre superbes chatons nés dans la nuit sans doute car ce sont de vraies peluches au poil bien sec.

Nous n’osons pas les toucher de crainte de les déranger .

L’une et l’autre nous regardent avec une complicité  et une tendresse particulière ,Pâquerette cligne ses yeux de jade  en émettant un miaulement très doux « mrrou , regardez comme ils sont beau » semble t’elle nous dire ; Belle soulève la tête , bouge les oreilles et avec un soupir de plaisir repose la tête dans l’herbe…Ouf !

Il y a une telle osmose entre elles deux , une telle perfection d’accord dans cette simplicité qui va de soi naturellement que nous en sommes émus et repartons pensifs vers la maison…quelle leçon de tendresse !

A tout hasard je prépare une corbeille garnie d’un coussin pour Pâquerette et ses chatons et nous attendons .

En fin de matinée Belle arrive ; elle flaire la corbeille , tourne autour  essaie de s’y installer en vain . Dépitée elle s’assied et…réfléchit  .

Après un court instant , du bout des dents elle retire le coussin ; va au placard où nous rangeons des vieux lainages et autres chiffons , l’ouvre d’un coup de patte , en déménage quelques uns pour y placer le coussin en s’aidant de ses pattes et de son museau…nous n’intervenons pas , restons discrets . Elle s’apprête à repartir , s’arrête se retourne , nous regarde semblant nous dire « Je reviens » !

Sur le seuil de la porte nous la voyons rejoindre Pâquerette au fond du jardin , que se disent elles ? mystère…Toujours est il  que la Chatte tenant un chaton par la peau du cou travers le jardin à petits pas pour venir à la maison…Belle la suit  à la même allure précautionneuse ; Maman Chatte se dirige sans hésiter vers « le nid » aménagé par son Amie , y dépose son bébé , se recule un peu pour faire place à celle-ci qui à son tour pose délicatement un second chaton qu’elle a transporté dans sa gueule…Nous sommes abasourdis .

Elle repartent ensemble , nous les rejoignons et voyons Belle prendre avec douceur un autre petit surveillée en cela par Pâquerette qui vérifie l’installation de sa progéniture dans la gueule de sa compagne puis « ramasse » son dernier rejeton et refont le voyage vers la maison !  Un peu lasse notre minette s’endort dans son « nid » , ses bébés-chats bien au chaud au creux de son ventre .

Après un coup d’œil à ses protégés , Belle lape à grands coups de langue une écuelle d’eau fraiche( ça donne soif de faire le taxi) puis s’affale « benaise* » sur la terrasse à la frange d’une flaque de soleil. Nous n’en revenons pas….Emerveillés !

«* benaise » bien à l’aise en Aunis

        Lorsque Pâquerette s’absente , Belle arrive très vite prés « du nid » flaire chaque chaton….elle semble les compter , donne un coup de langue précautionneux à droite , un autre à gauche…en choisit un  jamais le même  , l’emporte  dans sa gueule avec délicatesse et se couche en rond le bébé contre son ventre… pour elle c’est l’extase , elle en ronronnerait de bonheur si elle le pouvait .

Dés son retour Pâquerette se rend bien compte qu’il lui manque un petit . En miaulant doucement elle va prés de Belle , pousse sa tête contre celle de cette dernière ayant l’air de dire :

-« Je viens chercher mon bébé , tu es une bonne nounou » , sans résistance Nounou Belle «  se désenroule »pour permettre à la maman de reprendre son rejeton qui proteste…On est enfant unique dans la fourrure de Belle !

Ensemble elles élèvent le chatons , Nounou Belle en est ravie et Pâquerette bien contente de pouvoir se délasser sans inquiétude pour ses enfants Chats heureux comme des Rois .

Un jour c’est au tour de Belle d’attendre un heureux événement .

La Chatte le sait tout de suite…les chatons ont grandis , deviennent plus indépendants ; elle peut se consacrer davantage à son Amie et ne la quitte plus . Quand Belle met bas , Pâquerette est auprés d’elle , ses ronronnements disent  « Sois tranquille je suis là ».

Deux chiots arrivent un peu dissemblables de leur mère ,( surprise de la génétique) aussi attendrissants que les chatons .

La Chatte attentive regarde , lèche très doucement le museau de Belle , puis délicatement en fait autant à chacun des petits de son Amie ; celle-ci épuisée s’endort sa tête sur le dos si doux de la Chatte endormie elle aussi ….Quel joli spectacle !

A son tour Pâquerette devient Nounou ; si les petits de Belle font les récalcitrants avec leur mère autant ils sont sages et charmants avec leur Nounou…Sans doute les impressionne t’elle avec son air de princesse lointaine !

  Ayant beaucoup de place , disposant d’un grand jardin , nous gardons chatons et chiots….. Nos enfants grandissent avec ces « compagnons-éducateurs » sans le savoir !

  Cette drôle de Fratrie « Felicanine » évolue au fil du temps .

Belle et Pâquerette ont donnés le jour chacune une fois encore ; et à chaque fois nous avons assistés à la même merveille des naissances des enfants Félicanins , tour à tour les mamans se sont instituée Nounou de leurs progénitures réciproque  .

Quand ils furent en âge  ils trouvèrent tous des Familles parmi nos amis heureux de les adopter . Après nous avons demandé au « Véto » de ces Dames d’intervenir.  L’une comme l’autre avaient méritées de se reposer . Les années ont passées ….

Puis à quelques jours prés Belle et Pâquerette se sont endormies l’Une n’a pas survécue à l’Autre….

Elles ont profitées pleinement de la vie et nous ont Donné bien plus que nous ne l’avons fait , nous en sommes certains , tant il est vrai que ces Etres sont pétris d’Amour ! Quel honneur et quel bonheur d’avoir été vécu avec Elles  deux .

J’ai souvent la sensation , l’impression de Les « voir »au jardin dans l’ombre bleue du soir…Pouquoi pas ? Tout est possible !

chat4chien8

Posté par Florelle à 15:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,