Auprés de ma blonde...

j5661

Voilà ce qu'elle chantonne  ma p'tite maman en astiquant le vieux buffet luisant de cire.Manches retroussées sur ses bras dorés de soleil .En ce jour d'été ,toutes fenêtres et porte vitrée ou verte sur la terrasse ,maman  fait  "le ménage en grand" comme chaque semaine. Je chante avec elle tout en l'admirant.Elle est si jolie dans sa blouse fleurie  ouverte sur un décolleté charmant (j'ai capté le regard de papa...)  je sais qu'il l'adore même si il la taquine souvent  à cause du mènage...moi ça me fait rire . Elle manie le balai à franges avec dextérité ,un va et vient qui amuse Mickey le chat qui enchaîne glissades et galipettes sur le parquet ciré .

vide_R40628

."Allez ma puce pousse toi ,tu me gênes , vas sur la terrasse." Ah la terrasse c'est mon paradis.Ombragée d'une treille aux beaux jours  elle donne sur la rivière plus bas (nous habitons un petit appartement au premier étage d'une vieille maison).Maman l'a aménagé avec soin et coquetterie ."Fais attention où tu marches ma cocotte" me serine t'elle quand je rentre...Voilà c'est ma p'tite mère qui chantonne toujours "Auprés de ma blonde qu'il fait bon ..fait bon",ce refrain elle l'a piqué à Alphonse mon grand père qui la chante en mettant au four dans son fournil !Ah qu'il fait doux auprés d'eux...

dREAM world

Posté par Florelle à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


27 juin 2011

Un Chat pas comme les autres

C'est trois fois rien...une de mes fantaisie...

C'est un fantaisiste , un original,

 un artiste peu banal...

Faisant un somme dans la jardin

insensiblement il s'est "fondu" parmi les fleurs

allant jusqu'à s'en vètir sans façon !

Quelques traits de plume ,des découpages

voici  le "CHATFLEUR"

un sacré farceur...


signature_3


 

Posté par Florelle à 14:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 juin 2011

Esquisse Féminime

DENISE

..... a une passion pour les roses....

iletaitunefois_40347947_df

Tous les jours de l’hiver , dans l’atelier de son père le cordonnier du quartier, Denise s’assieds sur le même chaise paillée prés du poêle où brûle le houille à l’odeur âcre .

Soigneusement elle déroule une serviette blanche sur sa jupe noire pour en sortir son ouvrage de tricot,tandis que Fifi son chat demi siamois demi chat de gouttière se pelotonne dans sa corbeille .

    9101037_portrait_de_beaut_femme_tricoter_avec_maquillage_professionnel_et_le_style_de_cheveux_isol_sur_fond_Laine rose , laine bleue ou blanche , vont sur les aiguilles nacrées…Point à l’endroit , point à l’envers…un jeté. Maille après maille le tricot mousseux blanc de neige , rose dragée, bleu de ciel , glisse sous ses doigts agiles .Dans le pâle rayon du soleil hivernal passant à travers les vitres de la fenêtre , Denise la tête penchée tricote une layette .Sa chevelure rousse nouée en un chignon lâche sur sa nuque l’auréole d’un timide frissonnement au gré du rayon solaire .

Du début de l’après midi , jusqu’au crépuscule à l’heure où les lampes s’allument , Denise , tricote avec dextérité !Auprès d’elle , sa mère cassée par le temps, ravaude les torchons de toile bis , les chaussettes du père , « retourne un col«  de chemise usé.

Seuls les petits coups secs du marteau du père sur les semelles des chaussures , les soupirs de la mère , le cliquettement des aiguilles de Denise , se mêlent….pas un mot , de temps en temps ils échangent un regard .

A l’heure de la soupe ,l’une range dé, aiguilles et coton dans la corbeille réservée à cet effet…l’autre pose le marteau , se lève du tabouret , déroule son dos douloureux tout en enlevant son tablier de cuir, pour aller se laver les mains.Denise plie avec soin son tricot dans la serviette blanche qui rejoint le sac de toile brodé à son « chiffre ».

    miche Elle met le couvert sur la nappe de toile cirée à petits carreaux rouge et blanc , la mère trempe la soupe dans la soupière de faïence fleurie .Fifi le chat ronronne en lapant du lait dans une soucoupe ….Le repas se termine sans qu’ils n’aient échangés dix paroles .Denise débarrasse la table , lave la toile cirée d’un coup de « lavette » l’essuie avec un torchon usagé , afin que le père puisse étaler le journal sur celle-ci pour la lecture des nouvelles qu’il commente à voix haute .Aucune des deux femmes ne répondent…elles écoutent ,les réflexions viendront demain , ou plus tard .Après avoir murmuré un « bonsoir » Denise regagne sa chambre pour la nuit!

 L’été , devant la boutique modeste de son père le cordonnier du quartier , Denise un châle de dentelle sur les épaules s’assied dans un fauteuil d’osier .Avec la même minutie elle étale sur sa jupe de coton fleuri la serviette blanche pour en sortir un autre ouvrage mousseux de laine fine ,rose dragée,bleu d’azur ou blanc de neige ! La danse des aiguilles nacrées ou glissent les mailles à l’endroit , à l’envers , un jeté ou deux ,reprends avec entrain et la même adresse de la tricoteuse .

Une cage bleue ou chante un couple de serins est accrochée aux volets vert. Fifi le chat au bout de sa laisse tente de batifoler après un moineau effronté venu le narguer, avant de « s’affaler » de tout son long sur le trottoir pour une sieste paresseuse prés de sa maîtresse .

jmk789De temps à autre , elle s’arrête de tricoter pour contempler son travail qu’elle tient devant elle , puis satisfaite continue l’ouvrage léger .Les rares passants admirent la délicatesse de celui ci, caressent du bout des doigts le vêtement si doux l’en félicitent , elle rosit de joie , sa voix tremble un peu quand elle les remercie tout en épongeant discrètement sa nuque  où perle un peu de transpiration de son mouchoir de baptiste parfumé à la violette   .

A l’heure où les oiseaux piaillent aux nids , Denise replie son ouvrage dans la serviette blanche puis range le tout dans le sac de toile brodée à son chiffre . Se levant elle passe un revers de main sur sa jupe où s’accrochent des « babluches » de laine , puis décroche la cage bleue ou les serins dorment , détache Fifi , rentre le fauteuil! Le repas terminé , elle regagne sa chambre haute sous les toits , aux fenêtres voilées de mousseline blanche où elle dort toute seule sous les courtines rose de son lit de jeune fille….

Ce n’est pas sa faute si jamais n’est revenu le fiancé qu’elle aimait…

La guerre lui a prit celui-ci il y a longtemps en 1914!

                                                                 Jeanne Chanteplume


400_F_3109385_p7VAJcdR5cmRatYL0XpzVooTmRblHR

 

J'avais dix anx dans le verger de mes grands parents

 Denise et ses parents étaient nos voisins..

Posté par Florelle à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 juin 2010

ROMEO

Je suis le Seigneur du Jardin...moi Roméo Chat de mon état !

J'aime me prélasser sur le rebord du perron , me chauffer au soleil en observant sous mes paupières demi closes le Jardin mon royaume dés les premiers beaux jours .L'hiver mon refuge c'est la cuisine où je dors dans une corbeille prés de la cheminée...Les bonnes odeurs alléchantes des repas qui mijotent me taquinent les moustaches...

.Ma copine Jasmine me rejoint souvent dans mon panier , nous faisons des siestes délicieuses nez à nez , pattes à pattes dans la chanson de nos ronrons !Puis le soir venu nous rejoignons au salon Dame de Coeur et son Compagnon... Sur leurs genoux ils nous font place...Quel bonheur de me lover au creux "de la dorme " de ma douce Dame....

Je crois bien que j'en suis amoureux au grand dan de Jasmine ma copine un peu jalouse....Elle s'installe sur les épaules du Compagnon , frotte son front de velours contre le cou de celui ci , cligne ses yeux de topaze avant de s'endormir sur les solides épaules...

.Béatement nous dormons et rêvons bien au chaud

en attendant l'heure du retour des beaux jours...MMMM!!!!!

ROMEO le Seigneur du Jardin!

je03f24jchat

Posté par Florelle à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2010

Inoubliabes Pâquerette et Belle

20090517_18

Belle et Pâquerette

        Pâquerette notre chatte aux yeux de jade voit le jour un matin de printemps ; petite boule de soie blanche , elle fait tout de suite notre conquête ; ses frères et sœurs sont attendrissants mais notre élan va vers elle !

Mélisande sa maman en prend un soin extrême sans pour cela  négliger ses autres bébés mais…Pâquerette est née « coiffée » c'est-à-dire charmeuse et Dieu sait si elle en use et en abuse !

Comme tous les chatons elle nous fait rire et sourire par se mines coquines ,son extravagance , ses câlineries .

Elle devient une fort belle Demoiselle Chatte élégante et gracieuse , très courtisée…un peu dédaigneuse…

Sans doute attend elle son Prince Charmant , comme toutes les filles elle rêve à l’Amour !

    Il se présente une nuit en feulements furieux . Au petit matin sans doute séduite par cette cour tumultueuse , la coquette fait la mur pour rejoindre son galant .

Elle revient au bout de deux jours , à travers le jardin en compagnie du dit… «galant »…Affreux le matou ! Un œil torve , des oreilles déchirées par de multiples bagarres , un moignon de queue et pour couronner le portrait un pelage hésitant entre un gris sale et un roux indescriptible….c’est vous dire notre surprise !

Elle comprend immédiatement notre déconvenue…Comment elle si délicate a-t-elle pu se commettre avec cet « ostrogoth » ?

-« Oui , oui je sais , vous ne pouvez pas comprendre ses charmes cachés » ronronne t’elle en clignant ses yeux de jade . Nous cherchons vainement ces charmes là , nous n’en trouvons aucun ; pourtant nous essayons d’être indulgent…c’est l’Amoureux de notre minette !

chien8

Pâquerette a une grande Amie à la maison c’est Belle notre bergère comme nous elle est scandalisée par le choix de son amie Chatte , nous le comprenons en voyant les regards dont elle  la gratifie !

Pourtant , Belle continue de l’entourer de tendresse même si elle ne comprend  , ni n’approuve ce choix , cela l’attriste . Pâquerette est née quelques jours après l’arrivée de Belle chez nous et tout de suite ce fut le grand amour entre ces deux là , allez donc savoir pourquoi !

L’une ne va pas ans l’autre ; elles dorment ensemble , la chatte lovée dans la fourrure de Belle . Depuis l’aventure amoureuse elle dort seule et la cherche , l’appelle avec des petits jappements très doux.

Belle s’ennuie…de ce fait elle accueille avec férocité l’affreux matou séducteur de l’innocente Demoiselle Chatte…Hum ! pas si innocente que cela à notre avis…mais c’est ce que Belle « pense » et nous le fait comprendre d’un  air triste , alors nous n’insistons pas !

  Le vilain matou se rebiffe… « sa Charmante » reste indifférente aux châtiments que Belle lui inflige régulièrement , il s’incruste persévérant . Pâquerette fait la coquette , renâcle un peu juste pour la forme ; mais quand le goujat se montre vraiment trop entreprenant pour son goût , elle le tance rudement d’un coup de patte griffue…aidée en cela par les « coups de gueule » de Belle…ravie !

Celle-ci suit avec inquiétude cette aventure ; nous la réconfortons de notre mieux…mais nous ne remplaçons pas les câlins , les jeux fous , les siestes douces…  que veux tu ma Belle…Demoiselle Chatte grandit !

Heureusement , après quelques jours de cette relation fougueuse , l’affreux matou ne revient pas , lassé sans aucun doute des raclées magistrales données par Belle et déçu de l’indifférence dédaigneuse de Pâquerette …Les fredaines sont vraiment terminées !

Comme si de rien n’était Pâquerette reprend sa vie de précieuse auprés de sa grande Amie fidèle . Les jeux reprennent , les longues siestes paresseuses l’une contre l’autre aussi , les balades et les nuits complices dans le jardin . Les beaux jours sont vraiment là . Si Demoiselle Chatte est toujours aussi joueuse , nous la voyons s’arrondir : une portée s’annonce .

Un soir particulièrement tiède et parfumé ces demoiselles  « Félicanine » comme nous les appelons , refusent de rentrer  préférant rester sous la charmille…Caprice ? Peut être pas .

Nous les laissons au jardin comme elles le désirent…mais nous les prévenons que nous laissons la porte de l’arrière-cuisine ouverte pour la nuit , au cas ou elles voudraient rentrer au bercail .

Elles comprennent fort bien ; nous allons nous coucher pas très tranquilles…les bébés vont peut être arriver , quel évènement pour Pâquerette dont c’est la première fois .

Le sommeil nous a visité sans doute profondément .

Au matin nous constatons que ni l’une , ni l’autre ne sont rentrées .Que s’est il passé ? Allons voir .

Dehors la température est douce ; le soleil monte derrière les aubépines , il y a des friselis d’ailes dans l’arbre de Judée fleurit de rose….pas un bruit .

Nous ne voyons ni Belle ni Pâquerette , en nous approchant doucement nous découvrons un tableau charmant …

Belle est allongée de tout son long sur le flanc , Pâquerette lovée contre le ventre de cette dernière allaite quatre superbes chatons nés dans la nuit sans doute car ce sont de vraies peluches au poil bien sec.

Nous n’osons pas les toucher de crainte de les déranger .

L’une et l’autre nous regardent avec une complicité  et une tendresse particulière ,Pâquerette cligne ses yeux de jade  en émettant un miaulement très doux « mrrou , regardez comme ils sont beau » semble t’elle nous dire ; Belle soulève la tête , bouge les oreilles et avec un soupir de plaisir repose la tête dans l’herbe…Ouf !

Il y a une telle osmose entre elles deux , une telle perfection d’accord dans cette simplicité qui va de soi naturellement que nous en sommes émus et repartons pensifs vers la maison…quelle leçon de tendresse !

A tout hasard je prépare une corbeille garnie d’un coussin pour Pâquerette et ses chatons et nous attendons .

En fin de matinée Belle arrive ; elle flaire la corbeille , tourne autour  essaie de s’y installer en vain . Dépitée elle s’assied et…réfléchit  .

Après un court instant , du bout des dents elle retire le coussin ; va au placard où nous rangeons des vieux lainages et autres chiffons , l’ouvre d’un coup de patte , en déménage quelques uns pour y placer le coussin en s’aidant de ses pattes et de son museau…nous n’intervenons pas , restons discrets . Elle s’apprête à repartir , s’arrête se retourne , nous regarde semblant nous dire « Je reviens » !

Sur le seuil de la porte nous la voyons rejoindre Pâquerette au fond du jardin , que se disent elles ? mystère…Toujours est il  que la Chatte tenant un chaton par la peau du cou travers le jardin à petits pas pour venir à la maison…Belle la suit  à la même allure précautionneuse ; Maman Chatte se dirige sans hésiter vers « le nid » aménagé par son Amie , y dépose son bébé , se recule un peu pour faire place à celle-ci qui à son tour pose délicatement un second chaton qu’elle a transporté dans sa gueule…Nous sommes abasourdis .

Elle repartent ensemble , nous les rejoignons et voyons Belle prendre avec douceur un autre petit surveillée en cela par Pâquerette qui vérifie l’installation de sa progéniture dans la gueule de sa compagne puis « ramasse » son dernier rejeton et refont le voyage vers la maison !  Un peu lasse notre minette s’endort dans son « nid » , ses bébés-chats bien au chaud au creux de son ventre .

Après un coup d’œil à ses protégés , Belle lape à grands coups de langue une écuelle d’eau fraiche( ça donne soif de faire le taxi) puis s’affale « benaise* » sur la terrasse à la frange d’une flaque de soleil. Nous n’en revenons pas….Emerveillés !

«* benaise » bien à l’aise en Aunis

        Lorsque Pâquerette s’absente , Belle arrive très vite prés « du nid » flaire chaque chaton….elle semble les compter , donne un coup de langue précautionneux à droite , un autre à gauche…en choisit un  jamais le même  , l’emporte  dans sa gueule avec délicatesse et se couche en rond le bébé contre son ventre… pour elle c’est l’extase , elle en ronronnerait de bonheur si elle le pouvait .

Dés son retour Pâquerette se rend bien compte qu’il lui manque un petit . En miaulant doucement elle va prés de Belle , pousse sa tête contre celle de cette dernière ayant l’air de dire :

-« Je viens chercher mon bébé , tu es une bonne nounou » , sans résistance Nounou Belle «  se désenroule »pour permettre à la maman de reprendre son rejeton qui proteste…On est enfant unique dans la fourrure de Belle !

Ensemble elles élèvent le chatons , Nounou Belle en est ravie et Pâquerette bien contente de pouvoir se délasser sans inquiétude pour ses enfants Chats heureux comme des Rois .

Un jour c’est au tour de Belle d’attendre un heureux événement .

La Chatte le sait tout de suite…les chatons ont grandis , deviennent plus indépendants ; elle peut se consacrer davantage à son Amie et ne la quitte plus . Quand Belle met bas , Pâquerette est auprés d’elle , ses ronronnements disent  « Sois tranquille je suis là ».

Deux chiots arrivent un peu dissemblables de leur mère ,( surprise de la génétique) aussi attendrissants que les chatons .

La Chatte attentive regarde , lèche très doucement le museau de Belle , puis délicatement en fait autant à chacun des petits de son Amie ; celle-ci épuisée s’endort sa tête sur le dos si doux de la Chatte endormie elle aussi ….Quel joli spectacle !

A son tour Pâquerette devient Nounou ; si les petits de Belle font les récalcitrants avec leur mère autant ils sont sages et charmants avec leur Nounou…Sans doute les impressionne t’elle avec son air de princesse lointaine !

  Ayant beaucoup de place , disposant d’un grand jardin , nous gardons chatons et chiots….. Nos enfants grandissent avec ces « compagnons-éducateurs » sans le savoir !

  Cette drôle de Fratrie « Felicanine » évolue au fil du temps .

Belle et Pâquerette ont donnés le jour chacune une fois encore ; et à chaque fois nous avons assistés à la même merveille des naissances des enfants Félicanins , tour à tour les mamans se sont instituée Nounou de leurs progénitures réciproque  .

Quand ils furent en âge  ils trouvèrent tous des Familles parmi nos amis heureux de les adopter . Après nous avons demandé au « Véto » de ces Dames d’intervenir.  L’une comme l’autre avaient méritées de se reposer . Les années ont passées ….

Puis à quelques jours prés Belle et Pâquerette se sont endormies l’Une n’a pas survécue à l’Autre….

Elles ont profitées pleinement de la vie et nous ont Donné bien plus que nous ne l’avons fait , nous en sommes certains , tant il est vrai que ces Etres sont pétris d’Amour ! Quel honneur et quel bonheur d’avoir été vécu avec Elles  deux .

J’ai souvent la sensation , l’impression de Les « voir »au jardin dans l’ombre bleue du soir…Pouquoi pas ? Tout est possible !

chat4chien8

Posté par Florelle à 15:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 mars 2010

TENDRESSE EN FORÊT...que du bonheur

Tendresse from Attention à la Terre on Vimeo.

Posté par Florelle à 12:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 janvier 2010

Clin d'Oeil...

.Les Mots à la bouche !

QUAND un MOT
en cache un autre
!

jhgjgh456

Un Chat-Mot , un Chat-Pître ,
un Chat-Peau et un Chat-Rivari
en Chat-Rat-Banc ,
vêtus de Chat-subles Chat-Marées
Vont au festin
Donné par le Chat-el-Ain ,
le Chat Botté . ..Chat-Beauté

animals_cats012_grand

Après un Chat-Broc ,
ils se régalent d ‘un Chat-Pont
De Chat-Teignes , de Chat-bis-Choux ,
le tout arrosé d'un
gouleyant Chat-blis
L'accueil est Chat-l' Heureux .

Invités sous un Chat-pi-tôt ,
ils Chat-Loupent
un Chat-Chat-Chat endiablé ,
danse une Chat-conne ,
cette danse ancienne
aux trois temps langoureux !

chat_japonais
Chat-qu'Un avec une Chatte Coquine
s'exprime dans
Un Chat-Rat-bia
qui les laisse coîtent .
Après maintes
Chatte-Ries ,
les Chattes Soeurs
se laissent convaincre
de monter dans le Chat-Rio
sans Chat-perron pour se
rendre au Chat-Lait
sans passer par la Chat-Pelle .
« Ce sont de beaux Chats-Scies »
s'exclame le Chat-Huant
perché sur un chêne 
Tout en fumant
Un joint d'herce à Chat!

Old_pals

Passant par la Chatte-Hier ,
un Chat-Tigre
leur cherche Chat-Maille-Rie ,
pour un Chat-Part-d'Age
de Chat-Bot ce vulgaire poisson 
remplit d'arêtes.
Un Chat-Hue s'ensuit
un Chat-Cale s'en mêle .

chatons

Chat-qu'Un avec sa Chat-qu'Une
s'esquive en douce
Chez La Folle de Chat-yo
pour y admirer
l'Etoile de Chat-gale ;

ils sont reçus après moults
Chattes-Mites par
CHAT-BANC-d'EL-MAS !...

deux_chatons_a12_t

« Clin d'Oeil»
de
Chanteplume

Un peu tiré par les cheveux?
ok
Je vous l'accorde
Mais ce que je m'amuse
 

chatsurhamac

Posté par Florelle à 18:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 octobre 2009

A Cloche-pieds

enfants_a7756_t

Dans les vignes
Adèle et Nana
Jouent à l'Oiseau-Chat.
Bien à l'aise sous les feuilles
Elles grapillent les graines blonde
Au goût sucré!
Les abeilles dansent la ronde
sur le bleu des centaurées.
blogchezzaza121458608272_gros

Les enfants accueillent
en riant leur copain-chat
qui s'en façon égratigne
en jouant la peau tendre de leurs bras.
catgris

A l'orée du bois là bas
passent les ramures
d'un cerf dans le soleil
époustouflant l'herbe tendre
de ses sabot durs.
A la cantonnade les petites
s'interpellent dans le soir bleu
où traînent les raies
du soleil couchant!

Kahlan124803259147_gros

Posté par Florelle à 15:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,