09 mai 2014

Le Tournesol Voilà le discours D´un garçon qui mourrait d´amour....

 

110717012823461580

 


Le Tournesol_Nana Mouskouri par Sylou555


Le tournesol, le tournesol
N´a pas besoin d´une boussole
Ni d´arc-en-ciel, ni d´arc-en-ciel
Pour se tourner vers le soleil

Le tournesol, le tournesol
N´a pas besoin d´une boussole
Alors ma belle, alors ma belle
Regarde un peu vers le soleil

Voilà le discours
D´un garçon qui mourrait d´amour
Pour une demoiselle
Qui dormait tout le long du jour

Le tournesol, le tournesol
Vers le soleil tourne le col
Mais toi monsieur, mais toi Monsieur,
Tu ne sais que fermer les yeux

C´est ce que chantait
Un oiseau qui parlait français
A un anglican
Qui passait du côté de Caen

Le tournesol, le tournesol
Couvre les filles de sa corolle
Et le soleil, et le soleil,
Lui fait cadeau de ses merveilles

Une fleur qui nous fait la mousson
Le tournesol, le tournesol
Une fleur qui nous fait une chanson
Le tournesol, le tournesol

la la la; la la la..................
la la la; la la la..................

Le tournesol, le tournesol
N´a pas besoin d´une boussole
Ni d´arc-en-ciel, ni d´arc-en ciel
Pour se tourner vers le soleil.

a263c8ab

Posté par Florelle à 12:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


02 juillet 2011

P'TIT Dej' ... Amoureux

400_F_25837916_5AG2CI3feUJO1Zv7PO9bkWQHGBpsRTKM

Quel délice que ce petit dêjeuner amoureux,,,

ça sent bon le café juste "coulé" comme autrefois dans la cafetière de faïence  (posée dans un récipient d'eau chaude),

juste ce qu'il faut ,attention à l'eau juste frémissante que l'on verse presque goût à goûte

sur la fine mouture  que tu as moulu dans l'antique moulin à café...

 C'est vieux tou ça mais si bon..

.Essaies de "faire "ton prochain café du matin  comme ça...Un vrai délice

 Ah bien sûr il faut du temps ,pour cela te lever tôt !

Peut être qu'en lisant mon poème  le désir te viendre...

Allez bonne journée...

AH!...C'QU'ON EST BIEN....NOUS DEUX

Une fenêtre ouverte sur le jardin
Sur la nappe blanche
des pelures d'oranges
du beurre du pain
des confitures maison
Des fleurs qui se penchent....
L'odeur du café qui fume
celui du thé au jasmin
embaument la maison
Bols et tasses accroupis
sur la nappe blanche .
L'abeille bourdonne
prés du pot de miel.....
Une cloche sonne
Dans le bleu du ciel
Croque un grain de raisin...
Des pelures d'oranges
restent sur la nappe blanche
La porte qui s'ouvre
Laisse le fenêtre ouverte
Donnes moi la main...

vide_R40995

 signature_COEUR

Posté par Florelle à 12:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mars 2011

Mon Village et ses Secrets

365159

Je me suis laissé dire que notre village a ses secrets comme celui de l’histoire de la Rue des Quatre Diables.. Pourquoi ce nom ?

 Au début du siècle dans ce village vivaient deux couples de jumeaux .

 

L’un Zidore et Zidorine ; le second Tonin et Tonine .

 Autrement dit :Isidore et Isidorine , Antonin et Antonine !

 Ils s’entendaient bien tous les quatre , courant les « assemblées » 

 les foires , les veillées ensemble , les uns n’allant pas sans les autres …

 Ce qui devait arriver , arriva…

 Zidore tomba en amour pour Tonine qui le lui rendit bien !

 Tonin en fit autant pour Zidorine amoureuse de celui-ci!

 On les maria le même jour de printemps !

Deux noces de jumeaux on ne voit pas ça tous les jours!

On fit ripailles ,on a dansé le rigodon……

 Au lendemain des noces on leur porta la même soupe à l’oignon…

chacun de leur côté ils n’allèrent pas jusqu’à partager

leurs nuits de noces tout d’même !

 Ils continuèrent à aller de même façon qu’avant leurs mariages….

mais petit à petit leur belle entente prit « du plomb dans l’aile ».

 Pour un rien ils se crièrent après… « se ramitèrent » un temps et à la première occasion

 recommencèrent , tant et si bien que l’on entendait qu’eux du soir au matin

dans la petite rue si calme auparavant !

 Le garde-champêtre friand de surnom leur en trouva un :

« les quatre diables » et c’est ainsi que la petite rue fleurie en hérita !

 Pourquoi me direz vous en sont-ils arrivés là ?

 La jalousie tout simplement celle des femmes elles ne supportaient pas

que leur frangins de maris soient heureux avec leurs dulcinées et vice et versa …

Tonine sœur de Tonin se sentait trahie par ce dernier puisqu’il avait « marié » Zidorine

sœur de Zidore qui était son « homme »….OUF!

 Tant qu’ils ne s’étaient pas « dépareillés »ils s’entendaient fort bien ,

 mais le mariage fut un désastre pour ces quatre là….

 « Les Quatre Diables » bien nommées par le garde-champêtre suivit en cela par le village entier!

 Depuis longtemps ces diables là sont partis chez l’bon dieu ou ailleurs ,

mais leur rue est toujours là…. plus fleurie que jamais et bien tranquille désormais !

signature_gazette1

Posté par Florelle à 12:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 juin 2010

Christian Bobin

Articles de Christian Bobin

Entretien avec Christian Bobin - Nouvelle Clés

Partager

«L'amour de l'instant

Voilà un homme qui ne croit pas dans l’Histoire, ni dans l’Économie, ni dans aucun des grands mots que nos Académies nous obligent à écrire avec des majuscules, État, Église, Esprit...

Autant de mots qui, pour lui, comptent beaucoup moins que les petits, comme robe, arbre, peau ou matin de pluie.

Un homme qui, pourtant, croit à l’Amour comme un fou - en lui reconnaissant un A immense.

Un amoureux permanent, mais qui a su intégrer à sa jubilation et à ses fièvres la lenteur, la patience, le silence, et même le vide. Un homme qui sait nous faire ressentir la plénitude lumineuse même de ce qui pourrait ressembler à des absences grises, mais avec tant de subtilité qu’il nous fait tressaillir longtemps encore après que nous l’ayons lu.»

Entretien entre Christian Bobin et Patrice van Eersel

Posté par Florelle à 17:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,