26 avril 2009

La Surprise

Le Moulin de l'Embellie

tpays009

-«  C’est Le Moulin de l’Embellie » chuchote Madeleine.

Un homme jeune , très grand se tient debout prés du pilier de l’auvent en nous tournant le dos , personne ne nous a entendu arriver. J’entends le clapotis de l’eau sur les cailloux bleu du ruisseau …nous sommes en surplomb au bord du haut talus et pouvons embrasser d’un seul regard le tableau paisible.

Tout autour c’est la forêt , hêtres et  chênes  se mêlent aux ormeaux au bord du ruisseau qui serpente parmi eux.

A nouveau les oiseaux chantent ,une brise parfumée nous enveloppe atténuant la chaleur de sa caresse rafraîchissante !

Un des enfants nous voit et crie :-« Yonah » en nous montrant du doigt ; -« C’est moi » dit Madeleine à voix haute . La jeune femme a sursautée au cri du petit…. Rapide comme l’éclair ,d’ un seul élan l’homme est près d’elle. Les enfants les rejoignent .

Je sens l’ inquiétude vite réprimée que notre arrivée provoque. Immobiles ils attendent….Madeleine descend je la suis . A son tour elle dit le mot  prononcé par l’enfant :-« Yonah ma colombe » celle-ci dépose son bébé dans sa –« berce » d’osier, tend les bras en souriant vers Madeleine , elles s’étreignent  s’embrassent chaleureusement.

L’homme sourit en la reconnaissant et les enlace toutes les deux, puis faisant un pas en arrière il s’incline devant la petite fermière ce qui la fait rire.

-« Viens » me dit elle , je m’approche un peu intimidée ;

Ils sont si beaux ! Le regard chaud de Yonah se pose sur moi avec douceur , sa peau est douce et parfumé  quand elle m’embrasse !

Levant la tête vers son compagnon , je suis charmée par sa présence  . Ses yeux clairs lumineux  rient en illuminant son visage bronzé . Ses cheveux couleur de mûres bouclent sur son front et dans son cou . Quand il se penche vers moi je vois l’anneau d’or qu’il porte à l’oreille . Il prend ma main d’enfant l’effleure d’un baiser par jeu ce qui me fait rougir je ne suis pas habituée à tant de délicatesse !

Les petits plus jeunes que moi nous entourent ; un garçon a mon âge à peu prés. Madeleine me présente en disant que je suis la petite fille d’Angèle et de Philibert ils sourient , il me semble qu’ils sont émus ......

l27qo42s

à suivre

Posté par Florelle à 15:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25 avril 2009

Attente

     12120576A_Rachel_In_Wonderland_Affiches Alors je bavarde avec ma grand’ mère elle me parle de son enfance qui n’a  rien à voir avec la mienne. J’aime l’entendre me raconter ses souvenirs .    Madeleine Delacaille une nièce de grand’mère, qui habite la ferme voisine vient boire un café à la maison. Elle propose à mes grands parents de m’emmener en balade l’ après midi permission accordée . Elle passe me chercher sur le coup de « trois heures au soleil » .

Nous voici donc dans le chemin creux ombragé de haies vives ! J’aime beaucoup Madeleine douce et rieuse elle est plus jeune que maman , c’est comme si j’avais une grande sœur…moi la fille unique, ça me plairait bien ; pour le moment je veux en profiter au maximum , ce sont les vacances ! L’air vibre de chaleur, les oiseaux aux nids se taisent.

Plus nous avançons , plus le chemin rétrécit pour devenir sentier ; les troncs des arbres sont énormes leurs racines dépassant du sol me font tordre les chevilles. Soudain Madeleine s’arrête , après un « chut…écoute » ; je tends l’oreille, il me semble entendre chanter ; c’est comme une mélopée qui s’estompe par moment et revient en sourdine , au fur et à mesure de notre progression elle se précise.

Le sentier disparaît . Des orties , des herbes hautes entravent nos pas.

   Je glisse ma main dans celle de ma compagne.

sentier

l27qo42s

à suivre

Posté par Florelle à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 avril 2009

A Chantalouette

<

PP_DLW0013_Travaux_rustiques_2

C’est avec deux heures de retard que le train poussif entre en gare ,en ce début du mois d’Août mil neuf cent quarante trois en pleine occupation…. ce n’est pas rare.Ma mère et moi nous y montons. Elle me conduit à Chantalouette la ferme de mes grands parents : Philibert et Angèle… ses parents. A la petite gare de Saint Pardoux en Galaure  grand père nous attends en compagnie de Coquette la jument attelée à la carriole.

Je suis ravie de revenir dans ce pays que j’aime tant . Enfin je vais pouvoir m’en donner à cœur joie etrouver les chemins creux , les bosquets, les prés ; sans oublier le compagnon de toutes mes escapades Francoeur le chien de la maison.

Je me fais une fête rien qu’à l’idée de revoir grand’mère Angèle si vive si adroite qui sait me faire rire et m’enchante avec les histoires des Dames de l’Eau et de bien d’autres encore. Ma mère doit repartir le lendemain.

Après le souper nous passons une belle soirée au jardin. Onze heures sonne à la Contoise de la grande cuisine lorsque je rejoins le lit tendu de courtines d’un rouge passé par le soleil ; le sommeil me gagne vite sous le regard de la lune qui s’invite par la fenêtre ouverte sur la nuit.

Dés le matin, tôt levée, après un avoir dégusté avec gourmandise les crêpes tartinées de confitures accompagnées d’un bol de lait, je prospecte mon « domaine »retrouvé. Du jardin de fleurs soignées avec amour par Angèle, au verger en passant par le potager je reprends mes marques. Puis c’est le tour de la basse-cour, de l’étable je n’en finis pas de découvrir à nouveau ce lieu que je n’ ai pas revu depuis les dernières vacances...

400_F_1483681_z0k7VsFGHIoBi5xpijbc8VX3QwohZ5

l27qo42s

à suivre

<


Découvrez Kitaro!

Posté par Florelle à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,