21 mai 2009

Départ

C’est avec du vague à l’ âme que nous fermons les volets bleus en prenant soin de laisser les fenêtres ouvertes afin que l’air parfumé circule dans la maison . Jean ferme la lourde porte de bois….en tourne la clé  .

En traversant –« le jardin à bouquets »  de grand’mère , je me retourne pour un dernier regard. …. il me semble la revoir assise sous la tonnelle , nous faisant au revoir de la main comme avant . Je traîne un peu … retarde le départ

-«  j’ en prends plein les yeux » comme on dit chez nous . Je referme la barrière de bois et grimpe dans la carriole de tonton Félix où Jean et notre fille m’ attendent . Pourquoi  ai- je le sentiment étrange que Chantalouette ne nous reverra pas de sitôt ?

Je me retourne encore une fois avant d’ aborder la longue descente qui mène au lavoir , puis le rideau des arbres dissimule la maison , le jardin …

Les yeux me piquent un peu… je me raisonne

-«  voyons c’ est ridicule d’être émotive à ce point là »….mais cette impression reste en moi  agaçante comme une mouche les soirs d’été , j’ ai presque envie de la chasser de la main.

Tante Gemma nous attend sur le seuil de la « Buissonnière » leur demeure ; -« venez , prendre un café avant d’ aller à la gare , vous avez encore du temps ».Brioches et-«  prunet » nous attendent , avec des pâtes de fruits faites  récemment

Nous prenons place autour de la table , la conversation tourne autour du temps , de choses sans importance.

   Jean pose la clé de Chantalouette sur la table , ainsi ils iront ouvrir le plus souvent possible ,-«  vous inquiétez  pas on fera comme pour nous , et pour l’Embellie on saura bien  , y a pas à s’ en faire , le temps travaille pour vous  , gardes confiance petite ai pas d’chagrin » concluent ils tous les deux , l’ un terminant la phrase de l’ autre .

L’ heure est arrivée pour nous de partir. Ils nous conduisent à la gare , sur le quai nous avons du mal à nous dire au revoir…..le sentiment de mal être s’accentue , je respire à fond en me disant que cela va passer ; mais malgré ça ,  je ne vais pas mieux…..que c’est embêtant , il me semble être une petite chose fragile comme une porcelaine….je suis ridicule. Au fond de moi je me morigène .Est-ce cela … une fois dans le train…..ouf ,je me sens nettement mieux . -« Au,revoir…au revoir  crie Gemma en agitant les mains » Félix nous salue plus discrètement….Leurs silhouettes s’amenuisent…ils ne sont plus que deux  points minuscules qui s’effacent dans le lointain !

   Sans parler nous regardons défiler le paysage.

De temps en temps nous captons du regard  un troupeau de vaches …un cheval au trot sur une route blanche  des enfants juchés sur une –« barge » de paille , des poules qui picorent , une femme étendant du linge , des chèvres une fleur aux dents regardent passer le train .

-« Au revoir  Chantalouette !...

.Quand te reverrons nous cher Moulin de L’ Embellie......

************

à suivre..

Posté par Florelle à 10:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


20 mai 2009

Vacances

58

Nous passons de merveilleuses vacances dans notre havre de paix . Il ne se passe pas de jours , sans que nous n’ allions nous promener dans le chemin creux bordé de haies vive et d’ ormeaux, espérant toujours pouvoir trouver un passage une fois arrivés aux« Quatre Chênes ». Nos essais s’avèrent infructueux à notre grande déception , il est bien évident qu’ il nous faudra beaucoup de patience et de temps pour y aller. –« Patience…patience tout arrive » nous dirait Angèle si nos pas malgré nous nous entraînent vers et dans le chemin tentateur nous ne nous obstinons plus…nous avons compris que cela ne servait à rien.

Mais comme autrefois , alors que le sentier de l’Embellie m’était interdit quand j’ étais enfant….je suis certaine , qu’ un jour plus ou moins lointain oui je suis sûre que le Moulin de l’ Embellie tiendra les promesses de grand’mère !

Nous savourons pleinement ces journées de lumière la nature est au summum de sa beauté …Que de parfums , de couleurs ; la source au fond du verger distille sa vivifiante fraîcheur porteuse d’odeurs d’herbes où je reconnais celle de la menthe sauvage . Les ormeaux y-« trempent » leurs racines dans lesquelles nichent de minuscules poissons multicolores dont j’ ignore le nom : de véritables joyaux vivants .

Il y fait bon pour -«  la marienne » au  plus chaud de la journée ,quand la brise est paresseuse ….. l’ombre douce de la futaie nous y invite , nous en profitons sans hésiter !

Les vacances se terminent bien avant la Saint Michel.

Nous aurions aimés faire-«  l’Offrande » à Chantalouette , faute de pouvoir être au Moulin de l’Embellie !Nous la ferons donc chez nous en ville comme l’ année dernière.

àsuivre

Posté par Florelle à 12:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

18 mai 2009

Emotions

  AB5618_Jardin_enchante_AffichesUne étreinte chaleureuse nous réunie , équivalant tous les mercis du monde. Notre joie est indescriptible !……. Ma pensée s’envole vers le Moulin de l’Embellie…sans savoir pourquoi j’ai la certitude soudain , que notre histoire commune , n’ est pas terminée . Elles vont peut-être se réaliser les surprises dont nous a parler grand’mère….il n’y a pas si longtemps que cela ? Nous traversons le jardin à « bouquets ».grand’mère le nommait ainsi ,car elle y 2300_20_Fontaine_de_jardin_Affichescoupait les fleurs dont elle faisait de merveilleux bouquets pleins de fantaisie  Tout est sa place dans la maison . 6180_French_Kitchen_I_French_Kitchen_I_AffichesAu centre de la table, la soupière en faïence sans couvercle déborde des cerises du verger , le balancier de la pendule lance de fugaces rayonnements dorés dans son va et vient ; le parfum des lis et celui des roses entrent à flots par les fenêtres grandes ouvertes.  Je m’attends presque à voir Angèle descendre l’échelle de meunier faisant office d’ escalier qui mène à l’ancien grenier à foin où sont aménagées les chambres, pour m’accueillir -« alors ma m’gnonne te v’la d’retour chez nous ! » Comme  j’ aimerais qu’ il en soit ainsi ! Jean entoure mes épaules de son bras , il sait ce que j’éprouve l’éprouvant lui-même .

« Bon , on vous laisse les petits , vous êtes de retour les lits sont fait  y’a a manger de prêt , j’ ai cuit un prunet qu’t’aime tant, soyez les bienvenus à Chantalouette comme Angèle le voulait. Gemma et Félix s’en vont ; le bruit des grelots et le trot de Bijou s’éloignent dans le soir qui descend . Une brume de chaleur monte de la terre chauffée tout le jour par l’ardeur du soleil .

Nous allons dans la chambre fleurant bon la cire et la lavande nouée en quenouilles disséminées un peu partout . Puis jusqu ‘au au verger dont l’herbe fraîchement fauchée embaume,  accueillante pour des «mariennes remplies de promesses tendres !

Au bas de la haies de l’ autre coté de la petite route herbue face au jardin s’ ouvre le chemin creux que nous connaissons bien….  c’ est lui que nous empruntons pour aller aux Quatre Chênes  point de départ du sentier du Moulin de l’ Embellie !........

AMOUR

à suivre

Posté par Florelle à 13:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

17 mai 2009

Chantalouette

mon36Dans l’après midi tante Gemma nous invite à faire une balade…quelle n’est pas notre surprise, en sortant de voir la carriole attelée de Bijou le cheval favoris de tonton Félix ; il y a si longtemps que cela ne m’est arrivé  , j’ai dix ans à nouveau….que de souvenirs cela réveille en 400_F_7358998_urFQ2OwGIrrC0FdfFNZoThWhtqcbZCbJmoi , c’est un vrai bonheur de grimper dans un tel équipage.....et fouette cocher ….: tonton Félix… pour l’occasion tout heureux de nous  faire plaisir ! Nous bavardons tellement que je ne fais pas  attention à la route que prend Bijou ; le bruit feutré des roues , le son plus sourd de ses sabots m’ indiquent le changement de direction , alors qu’ il emprunte la petite route herbue de Chantalouette. ... Après que grand’mère nous aies eu quittée , nous n’y sommes pas revenus. Là aussi trop d’histoires de partage entre les héritiers  nous en ont tenus éloignés. Je suis étonnée….mais ne pose pas de question…simplement ma tante me regarde en souriant sans rien dire .

Comme mon cœur bat fort lorsque Bijou s’arrête devant le jardin d’Angèle .1150_6_Corbeille_de_fleurs_Affiches

    –« Allez va ma petite ….te voila chez toi »dit tante Gemma doucement quand j’ en pousse la barrière . Surprise , je m’arrête, me tourne vers elle –«  chez moi que voulez dire ma tante ? » je ne comprends pas….Chantalouette est vendu il me semble ? » et elle de me répondre-« « oui …oui …c’est vrai….mais à nous ; tu croyais pas quand même qu’on allez la laisser partir avec des étrangers ? remarque on a rien contre eux ,mais Chantalouette c’est à toi qu’elle revient ! »

   Je ne comprends pas ce qu’elle veux dire…j’y perds mon latin comme dirait- «  Arnest le ton-ton curé » de toute la famille s’ il était là –« Allez rentre tu vas pas rester à la porte tout d’même » l’émotion….les souvenirs , se bousculent , arrivent en vagues….c’est une vraie déferlante .

IG3030_Ambiance_d_Ete_Affiches

à suivre

barre27

Posté par Florelle à 14:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 mai 2009

Fantou

400_F_2229191_YJguIf2meWumf2l8W2uHAgYZRyhZaTPourtant , la peine elle savait ce que c’était…..mais elle aimait la vie à plein cœur » Ainsi parle tante Gemma la soeur de grand’mère. C’est fou ce que ça nous fait du bien ! Elle continue … -«  le départ d’Angèle les a rendus aigris pour la plupart…c’est pas ce qui effacera le mal qui a été  fait , ni ce qui la ramènera….. pauvres de nous ! Le Moulin de l’ Embellie ils ont décidés qu’il fallait l’oublier et pour ça ne plus en parler….puis un autre a dit , que s’il  n’avait pas existé y’aurait pas eu de malheur puisque personne y serait venu de ce fait. Les uns entraînant les autres , une nuit y sont partis à l’Embellie pour y mettre le feu… C’est –« Fantou » le petit fils du défunt Taupin le braconnier qui a prévenu. Quelques uns de ceux qui avaient pas suivis sont allés pour les arrêter . Un orage épouvantable s’est déchaîné subitement sans prévenir , à croire que le ciel allait s’ ouvrir ; les-« éloises » tombaient partout on y voyait comme en plein jour . Les gars sont pas allés bien loin y s’ en sont vite revenus à toutes jambes….l’orage a duré toute la .nuit…sans une goutte d’eau on n' avait jamais vu ça…. c’était comme la fin du monde !

Le jour s’est levé d’un seul coup , sans aube , ni aurore…. un jour , avec un ciel bas  gris  tout triste si triste que ça me donnait mal au cœur et pas qu’a moi… !. Puis la pluie s’est mise a tomber tout doucement …comme ça…. jusqu’au tantôt-« le ciel pleure »a dit Fantou ! Les autres sont revenus  pâles comme des morts , tout tremblants les yeux vides . Y’ z’ont plus parlés de mettre le feu au Moulin de l’Embellie ; personne s’est avisé d’y retourné sauf Fantou mais lui c’est un –« innocent » chemin

IL m’a dit    -«  :marraine l’Embellie a l’est partie y’ a plus d’chemin » ! En effet lorsque nous essayons d’y aller il est impossible de passer . Fantou qui est avec nous s’approche de moi et me glisse à l’oreille :-« sois pas pressée un jour  t’y retournera quand l’ moment sera venu , laisse faire le temps….ma m’gnonne »  je suis stupéfaite de l’entendre me nommer ainsi .

FILLETTE_ARBREAngèle et Philibert m’appelaient de cette façon j’étais la seule à en bénéficier ;-«  comment sais tu cela ? »-« Tantine Angèle disait comme ça  quand elle parlait de toi….j’croyais qu’c’était ton vrai nom! »   Il m’explique qu’ il aimait venir à Chantalouette bavarder ; elle le comprenait , l’écoutait , sans se moquer de lui-«  à tantine j’lui disais mes secrets  peut être que j’te les dirais à toi aussi » conclut il en m’embrassant timidement sur la joue avant de s’esquiver en sifflotant .

b17856

Kahlan124136537295_grosà suivre

Posté par Florelle à 10:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 mai 2009

Au - Revoir… ANGELE

SuperStock_849_11297_CT_In_the_Garden_Affiches Quelques mois après sa visite ma petite grand’mère, rejoint son cher Philibert dans son sommeil en faisant-« la marienne » sous la tonnelle de l’églantier ! La « marienne » ou la méridienne  c’est faire la sieste . Du jardin d’Angèle nous rapportons un surgeon de l’églantier , qui s’acclimate sans difficulté chez nous.

    Je sais qu’ Angèle quelque par veille sur nous.  Cela surprend mes cousines , lorsque en toute confiance je le leur dis . Mes cousins  eux sont intéressés , ils me posent des questions.  Me souvenant des conseils de notre grand’mère , je parle de l’Embellie .. A ma grande surprise ….ils ne connaissent pas ; je me hasarde un peu plus .Sous le regard interrogateur des cousines , je continue de raconter … Leur écoute s’ accroît quand je mentionne l’intérêt de grand ‘mère et son aide ! Mais ils restent quand même  débutatifs

Jean et moi tissons notre vie avec amour. Nous ne retournons pas au pays tout de suite .

         _du_lilas_Affiches En y revenant au printemps , passer quelques jours chez tante Gemma la sœur de grand’mère j’espère les revoir ….mon attente est déçue …ils sont trop pris par leurs affaires et ne viendront pas . Nous essayons d’avoir des nouvelles de l’Embellie auprés des uns ou des autres ; bizarrement personne ne semble connaître…même les plus anciens , si nous insistons on nous prend pour des toqués.

Seule tante Gemma nous explique que depuis-« le départ d’Angèle » il y a eu des règlements de comptes de sombres histoires ont surgies du passé.- « Angèle a su apaiser la haine farouche que l’arrestation et la déportation de ceux de l’Embellie a fait naître entre certains . Sa présence ,sa bonté envers tout le monde au village c’était comme une garantie d’entente pour eux tous , ils la respectaient et l’aimaient bien… Penses donc ils sont nombreux ceux qui sont venus au monde grâce à elle pendant la guerre et l’occupation, on avait  pas de médecin nous autres,.sans compter les soins , ses baumes , en plus elle refusait jamais  son aide à qui que se soit !

Elle donnait de bon cœur sans se ménager.

à suivre

Kahlan124180122728_gros

Posté par Florelle à 12:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 mai 2009

Nous n'oublierons jamais

X6039_Jardins_du_patio_I_AffichesNous savons bien que l’on n’oubliera jamais la grâce qui nous fut donnée , ni les précieux moments passés dans la tendre et attentive présence de grand’ mère Angèle ni sa gaieté vivifiante…l’attention qu’elle donne à chacun d’entre nous.

  Avant notre départ elle prend mes mains dans les siennes , ses yeux brillent comme des étoiles en me disant-« n’ oublies pas ma m’gnonne tout c’qui t’as été donné … c’ est pas pour l’garder rien qu’pour toi… viendra l’temps ou t’en parlera…souviens t’en ! …Allez va à c’t’heure…tout comme à l’Embellie tu sauras quand l’moment  sera arrivé…fait confiance à ton étoile ! » Elle m’embrasse très fort et ajoute-« qu’la Bonne Dame te garde ! » moi aussi je l’embrasse tendrement en la remerciant de tout ce qu’elle nous a donné .

-« Tais toi donc ma m’gnonne , c’est tout d’bon cœur ! » une dernière caresse à Francoeur…

  58 A la barrière je me retourne…assise sous la tonnelle de l’églantier elle me fait au revoir de la main en essuyant une larme de l’autre… ! 

L’année suivante notre première fille vient au monde nous lui donnons le prénom de : Chantal….. Chantalouette n’est pas loin dit grand-mère quand elle vient faire la connaissance de son arrière petite fille… elle devine tout ! Nous sommes si heureux de nous revoir . Avant que nous ne le lui demandions elle nous parle…..de l’Embellie .

La végétation y a reprit ses droits… l’églantier et la clématite font un « bouquet » magnifique tout mélangés ensemble. Le rosier blanc de Yonah est en pleines fleurs !

Elle en a refermé la porte !

Le Moulin de l’Embellie, s’endort , caché au cœur de la mère Nature…et c’est  bien !

t0iyszne 

à suivre

Posté par Florelle à 14:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

13 mai 2009

Tout est en ordre

rhg7k1zlNous dormons bien…du sommeil du juste dans les bras l’un de l’autre ! Grand’mère , nous laisse dormir longtemps…il y a-« belle lurette »que le coq a chanté lorsque nous émergeons des limbes à l’heure de midi .En un clin d’oeil  reviennent à notre mémoire les événements de la veille. Nous en sommes encore tout ébahis…bouleversés. C’est à nous que cela est arrivé… ? Quel cadeau !

     Etrangement , aucun de nous n’y fait  allusion…comme si nous craignions que le fait d’en parler n’efface ces moments inoubliables…bien à l’ abri dans nos cœurs nous gardons ce précieux trésor!

Sans doute en parlerons nous un jour…..plus tard ….bien plus tard .Quand nous aurons-« grandi » un peu. Nous allons le goûter…le savourer…nous en nourrir ,afin de mieux le distiller comme un baume au fur et à mesure autour de nous en témoignage d’espérance. Pour réconforter , consoler ceux qui désespèrent ….Nous faisons part de nos réflexions à grand’mère.

-« Ben mes petiots faudra vous dépêcher….car l’pauvre monde en a bien besoin d’témoignages comme celui qu’ vous avez reçu…y’ a pas d’temps à perdre »Voyant notre réticence a parler si vite des événements de l’Embellie , elle continue : -« Ayez pas peur de c’que diront les gens….faut les laisser dire y sont pas obligés d’ vous croire….y sont libres…comme vous êtes libres.. vous de le dire !

L’principal c’est c’que vous direz….quand l’cœur parle les autres comprennent à leur façon….faites…dites… sans faire d’manières… »

   GD_MERE Puis elle reprend après un moment de silence tout en regardant le jardin en fleurs-

« Vous savez mes p’ tits si on osé dire ces choses si belles peut-être y aurait moins d’malheurs… on nous les donnes c’est pas pour rien… ! » Les quelques jours qui nous restent sont bien occupés en visites dans la famille qui est grande et chaleureuse . Notre séjour se termine sans que nous soyons retournés au Moulin de l’Embellie à mon grand regret…grand’mère l’a senti …   -«  Tout est en ordre…faut laisser les choses reprendre leur place de tous les jours…faut donner l’temps au temps » a t’ elle conclut avec sagesse .

pr26090

à suivre

Posté par Florelle à 12:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 mai 2009

L'Offrande

                   

                                                Ange  L’Offrande….

    -« Faire l’Offrande c’est donner de l’attention….du respect… à Ceux qui ont fait le Passage….c’est leur faire hommage ….c’est faire…. mémoire à chaque Anniversaire de leur départ pour-«  l’Aut’Monde » .

En plus d’penser à eux , si on l’peut c’est bien d’ mettre une fleur prés d’leur portrait…d’.allumer une bougie ,chanter un air qu’ils aiment…dire une prière…et aussi en souv’nir refaire quelque chose de bien , de gai, de tendre qu’on a fait en leur compagnie !-Comme , t’as fais aujourd’hui avec Jean !

Depuis , qu’ils ont disparus ,Philbert et moi à chaque Saint Michel on a été leur faire Offrande à ces petits. J’me souviens de ton retour la première fois qu’t’as été à l’Embellie : tes yeux brillaient comme les étoiles une nuit d’la Saint Jean.

   On a eu bien d’la peine de te parler comme on a fait. On savait l’danger et on voulait te mettre à l’abri de toutes ces-«  mauvaisetés »Heureusement qu’tes grands parents d’Belfontaine t’ont bien aidés ma m’gnonne. C’est quand tu as raconté c’qui s’est passé à l’Embellie  que l’idée m’est venue ou plutôt qu’j’ai compris  que ça t’ revenais de droit de faire l’Offrande avec Jean . Tu comprends pourquoi à présent ! ….

     Quand à la Rencontre… c’est la Promesse qu’Ils vous donnent leur protection en remerciement des gestes sincères pleins d’émotion  , qu’vous leur avez offert de tout votre cœur . Pendant quelques instants les portes du Mystère se sont ouvertes pour vous….c’est pas donné à tout l’ monde mes petits. M’est avis qu’il y aura d’autres cadeaux !

Plus tard  quand vous l’attendrez pas !

Faut être patients savoir attendre sans vouloir savoir à tout prix….faut rien bousculer : laisser faire la Vie et Ceux d’en haut !

L’aube commence à blanchir la robe de la nuit lorsque grand-mère termine les explications ou plutôt son-« Enseignement » de sagesse , de bon sens rempli d’amour. Pour nous elle a un peu soulevé le voile des Secrets de la Vie que celle-ci lui a donné de comprendre, tout comme ceux transmis par nos Ancien à voix basse ou tout bonnement à haute voix car à la portée de chacune et de chacun…

  -« Mais faut y vouloir entendre et voir » dit Angèle avec son fin sourire qui illumine ses yeux couleur de myosotis  qui comme chacun le sais nous disent….-« ne m’oubliez pas »dans le langage des fleurs !

à suivre...

                               avec_mon_amitie_mlr3

Posté par Florelle à 10:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 mai 2009

Eblouïs...

radE9D40Nous en sommes éblouis ! Revenant lentement , nous arrivons en fin d’après midi à l’ heure où le soleil commence à descendre derrière le rideau de peupliers de Chantalouette.

Au bout du chemin creux , grand’mère nous attend assise sur le tronc du vieil ormeau foudroyé l’année dernière ; prés d’elle Francoeur s’élance vers nous en jappant de joie Je m’assieds à ses pieds et fonds en larme .Elle caresse mes cheveux tout en me disant :

-«  là…là ma m’gnonne , c’est toujours comme ça la première fois qu’on fait l’Offrande…on s’habitue jamais tout à fait ! » relevant la tête je l’interroge « comment ça l’offrande ? que voulez-vous dire grand’mère »  -« Je vais t’ expliquer….c’est tout simple ma mignonne mais rentrons à la maison » .

    J’attends avec impatience les explications …. elle ne semble pas pressée de me les donner , s’affairant à sortir du bahut une tarte aux prunes qu’elle baptise « prunet » savoureuse à s’en lécher les doigts, dont elle garde jalousement le secret des ingrédients , du tour de main et de la cuisson. Elle nous en sert de belles parts sur des assiettes de faïence fleurie . C’est vrai que nous avons faim…très faim . Sortie  un instant , Angèle revient avec un cruchon de « frênette » mis au frais par ses soins dans le seau du puits descendu à mi parcours de celui-ci.

Enfin elle s’ assieds à la longue table en face de nous  me regarde pensivement et commence les explications attendues….. 

renaissanse_jpg

à suivre

Posté par Florelle à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]