25 novembre 2010

Pour le plaisir d'offrir

85c646d4

Posté par Florelle à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 novembre 2010

Le Temps des Vendanges....

Copie_de_Vendanges1910

C'EST LA SAISON...

C'est la saison
La saison du bel Automne
Celle des vendanges
Filles et gars coupent le raisin
Blanc ou noir
Pour nous rien ne change
Te souviens tu
de nos cueillettes chez les voisins?
De ces fabuleux Automnes
Si beaux tels des Renoirs!

Au vergers nous ramassions
les pommes rouge et jaune
Gildas gaulait les noix
Tandis que Fine cueillait les figues
En robes d'améthiste.
Les coings
Avaient la...G....en coin....!
Aux matins frais
Nous allions "aux champignons!

Et le soir on dansait
Le rigodon ou la gigue...
Après avoir bien rit
sous la lune jaune
On "écalait" des noix
Toutes fraîches
Que nous croquions
A pleine dents tandis que Baptiste
Enfournait les tartes aux pommes...
Tout en buvant du vin doux!
C 'était l'Automne
La brumeuse saison !
AH......tu cours
toujours
Le "guilledoux"?

amoureux2

Jeanne Chanteplume
Extrait "Des Mots en Vrac"

Posté par Florelle à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 novembre 2010

Le Fournil...suite et fin

684015.

.Tranquillement mon boulanger de grand-père , nettoie le pétrin , l'apprenti empile les panetons...le temps passe dans la tiédeur du fournil .Je capte du coin de l'œil son sourire complice l‘habituel « viens petite  c‘est l‘heure» m'interpelle , je le rejoins d'un bond .Toujours émerveillée je vois sortir du four les gros pains gonflés , craquants , brûlants la « grignes » plus brunies .En riant il me lance un de ces derniers que j'attrape au vol (j'ai l'habitude) avec une couche pour ne pas être brûlée , d'un coup de brosse" vlan et vlan" j'époussette sa Majesté le Pain , ça sent bon , c'est chaud , rassurant....comme on est bien ! 

Grand-père choisit le plus beau à son avis , le hume les yeux mi-clos , le couche à l'envers sur son bras gauche , le caresse ,tapote la coûte en connaisseur... y trace la croix de son pouce droit dans un geste de bénédiction...quelque chose se passe arrêtant le rire sur mes lèvres...un bref instant , la tête penchée il regarde ce pain qu'il a pétrit , alors lentement il retourne ce dernier et le dépose entre mes bras tendus en me disant « vas petite. ». 

Je traverse la chambre des apprentis qui sépare le fournil de la cuisine où grand'mère m'attends ; me voyant entrer elle tire un torchon marqué de nos initiales du vieux bahut ciré , prend le pain pour l'en envelopper et le range dans le tiroir à pain .

Chaque jour de mon enfance , de mon adolescence , de ma vie de jeune fille le même rituel s'est répété . 

A chaque repas j'ai vu le pain enveloppé de blanc « trôner » en haut bout de la table familiale... 

« Grand'mère du pain s'il te plaît » 

« Valentine du pain s'il te plaît » dit grand-père.. 

« Maman du pain s'il te plaît » au tour de mon père.. 

« Patronne du pain s'il vous plaint » disent l'apprenti ou l'ouvrier... 

A chaque demande elle répond par un sourire un « oui bien sûr »..inlassablement elle « démaillote la miche rousse et blonde pour y tailler les tranches odorantes avec le grand couteau à manche d'argent exclusivement réservé à cet usage..(je le garde encore.) 

J'ai appris le respect du pain , de la nourriture et des autres pare ces gestes simples , ces mots quotidien qui chantaient comme une litanie...Chez mes grands-parents maternels le rituel est le même à la différence que Philibert est paysan , sème le blé...J'ai retrouvé auprès de lui la même gravité lorsqu'il égrène un épis aux creux de ses mains calleuses pour y faire rouler les grains dorés avec un regard semblable à celui d'Alphonse le boulanger ! 

Ces gestes je les ai gardés....le couteau au manche d'argent ne sert plus....le pain se fait « baguette , flûte  ou de fantaisie » alors que « dans ce chez nous » d'avant la « miche » était « pain de cinq livres »...Ainsi va le temps et c'est bien....

Que notre joie demeure

107_boulangere_le_moulin_huile_fabricant_pays_aubagne_i

miche

Posté par Florelle à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 novembre 2010

Ce qui se cache...

0089

Je retrouve dans mon cahier de "Mot à Mot " ces lignes  de Robert Riber que j'y ai recopiées...il y a déja pas mal de temps , les voici :.". As tu entendu la parole qui se cache parfois derrière les mots ? Il y a ce que tu enterres au plus profond de toi , comme une promesse enfouie....Un jour"Des choses cachées..... Il y a ce que tu vois de l'autre, ou ce qu'il (elle)de lui (d'elle) . Mais au fait, dis moi que vois tu ?Un visage fardé , un masque de circonstance...mais son coeur , dis , le vois tu vraiment ? Il y a ce que tu entends de l'autre...Ses mots , ses cris , ses rires et peut être même ses pleurs peut être , elle s'éveillera , et ce sera Pâques pour la parole et le coeur !

Ces mots là résonnent au plus profond de moi et m'interroge...."

  A bientôt passes une belle soirée avec plein de tendresse autour.....

Bises douces....

bonecomasc361

Posté par Florelle à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 novembre 2010

La Croqueuse de Mots et l'Artisaniste...

03722o5w

'Croqueuse de Mots' Ah! Coucher des Mots sur le papier

Mot à mot , à Demi-Mot  , Ceux de tous les jours...

Et aussi les Maîtres Mots ! Je vais ainsi de Croquemots en Fabulettes !

Les Contes bousculent les Historiettes en mots aimables !

J' essaie d'entrer en Poésies Si je puis m'exprimer ainsi...

Un , deux ,trois Qui ne s'en laisse pas conter . Ce n 'est pas de la "frime'!

C'est ainsi que je deviens 'Croqueuse de mots " pour certains

"L'Artisaniste" pour les autres

Ci contre

http://musidora.canalblog.com/albums/croquemots/index.html

à découvrir si "ça vous chante"

1006b2903639

Posté par Florelle à 17:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2010

Les Dames de l'Eau

090811031819782074233796

Elles  naviguent  sous le vent

En parure de corail

A bord de leur bateau blanc

Elles recherchent Loreleï .

Elles s’aventurent parfois

Prés des fontaines oubliées

Vêtues de robes de soie

Délicatement brodées.

Elles dansent légères

Dans le murmure des cascades

Sur un rayon de lumière

Elles rejoignent Galaad .

Elles connaissent les secrets

Des lacs , des sources joyeuses

Du brouillard ,de la rosée

Des Iles Bienheureuses .

Elles émergent de l’onde

A l’abri de nénuphars

Belles Dames blondes

Elles jouent de la cithare.

Se nomment Ophélie

Ondine ou Nymphéa Sans_titre

Balsamine et Lalie

Océane ou Ambrosia .

Les Dames des cascadelles

Larguant les blanches voiles

De leurs belles caravelles feeelune

Vont sans bruit sous les étoiles .

Elles sillonnent l’Océan

Les Mers du Sud et du Nord

Visitent les Continents

Elles vous attendent……au Port !

                                                                       Jeanne

Diplôme d’Honneur Poésies Amateurs Concours Européen d’Abbeville 2002

!

                                                                      

Posté par Florelle à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 novembre 2010

Au Jardin notre refuge

CABANE_F2SIGNE

.
Notre Château
c'était la Cabane
rustique ô combien !
Nous y faisions les rêves les plus fous!
Dés le printemps ,nous nous y installions .
Nous nous y abritions
à la première averse ,
écoutant avec délice la pluie pianoter
sur son toit de tôles
et le goutte à gouttes des clapotis
dans les flaques !
Au coeur de l'été nous y faisions la sieste .
Abritée sous un énorme figuier
elle bénéficiait d'une certaine fraîcheur
.ouverte sur le levant
l'aprés midi elle était à l'ombre!

A l'Automne..nous y goûtions les figues ,
les raisins de la treille en buvant
du cidre doux coupé d'eau.
Mordant à belle dents
dans les tartines coupées
à même la miche de pain
nous nous régalions de cette provende,
de parfums et de chansons.
Alors que les hirondelles se rassemblaient
pour leur premier conciliabule
avant de s'envoler pour les pays lointains !
Beaux souvenirs !

Nous gardons au fond du coeur
et de notre mémoire
Une Cabane de bois au toit de tôle ,
abritée sous un figuier
au milieu du Jardin!

Chanteplume

(Extrait des "Billets en Vrac" de nous même.....)

Posté par Florelle à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 novembre 2010

Piou-Piou "la Niquette" histoire vraie

AB20654_Leghorns_blancs_Affiches

Il y a toutes sortes de Poules Les « Poussinettes » sortant de l’oeuf….

Les Poulettes…coquettes Les poules Pondeuses….

Les Poules Couveuses…Les Mères Poules….

Les Poules au Pot…les pauvres…

Il y a même parait il…

Des… « Poules de Luxe »….

362px_FolliesBergereBoxCostume

Mais là n’est pas notre affaire !

Et les Poules Naînes ?

dites « Poules Naines ou Niquettes »

Comme on dit chez moi  vous connaissez ?

« Une poule sur un mur Qui picorait du pain dur… »

PIOU-PIOU

p1020010

      Avec son plumage bigarré de gris , de blanc et de beige , dodue comme une caille elle a vraiment du charme Piou-Piou la Niquette …Poule Naine de son état !

Sûre d’elle , un peu « fièrotte » elle réussit le tour de force de « squatter » l’appartement de mes parents .

Pourtant elle dispose d’un minuscule cagibi sur la terrasse ombragée d’une treille bourdonnante d’abeilles aux beaux jours .

Dans la paille et le foin que nous y avons déposé , Piou-Piou a fait son nid . De temps en temps elle daigne y pondre un œuf blanc comme neige .

C’est l’Occupation de 1941/1945 . Mon père est hospitalisé pour une mauvaise blessure au genoux gauche . Cela l’oblige à de fréquents  aller retour entre l ’hôpital et la maison 

Plâtré de la hanche à la cheville il ne bouge guère si ce n’est avec des béquilles pour aller du lit à la chaise longue .

Les jours , les semaines , les mois s’étirent à une allure d’escargot .

Quand la souffrance s’atténue lui laissant un peu de répit , il fait des mots croisés ; la lecture est sa passion et les livres de fameux compagnons . De temps à autre « il tape le carton » en faisant une belote avec ses copains  qui lui rendent visite . Le temps ainsi est moins pénible à supporter . Le tabac est rationné comme le reste .

Fumeur invétéré mon père garde précieusement dans un petit pot de faïence posé sur la cheminée de la cuisine les « mégots » de cigarettes qu’il roule lui-même ,. Lorsque ce dernier est rempli , mon père les défait patiemment afin de ne pas perdre un brin de tabac  qu’il recueille précieusement dans une blague du même nom que ce dernier ! Ainsi petit à petit il se fait une réserve certes modeste pour les jours où le ravitaillement est difficile .

Piou-Piou progressivement prend sa place parmi nous .

Doucement à pas comptés , avec des « cotcotcot » qu’elle suppose  charmeurs , elle franchit le seuil de la cuisine . Jour après jour à chaque occasion, elle investit l’espace de cette dernière malgré les gronderies et les renvois de ma mère .

Moi cela m’amuse ; car Piou-Piou est persévérante  , elle remet ça dés que la porte est ouverte (et c’est souvent) !

Puis un jour , mon père effaré voit la coquine tendre son cou par la porte entr’ouverte de sa chambre . Un coup d’œil à droite , un autre à gauche ,Piou-Piou la Niquette s’enhardit tout en gloussant…

Un pas hésitant , puis un autre….mais elle glisse sur un des « patins » de feutre posé là par ma mère , en bonne ménagère  soucieuse du brillant de « son » parquet ! Piou-Piou la curieuse fait une embardée sur son croupion emplumé , bat des ailes et se retrouve propulsée sur le pied du lit de mon père qui éclate de rire .

Alertée par les « cotcotcot » bruyants de cette dernière , ma mère accourt et reste sans voix en voyant notre Niquette triomphante ainsi perchée…pour en rire à son tour !Au fil des jours cette dernière prend des habitudes . Lorsque mon père peut enfin se lever de courts moments , Piou-Piou l’accompagne.

Elle se perche sur sa jambe plâtrée , sur le dossier de la chaise longue ou bien sur les béquilles posées prés de lui .Nous nous sommes habitués à la compagnie de la petite coquine qui va et vient sans gêne de la maison à la terrasse. Le cagibi ne la voit que lorsqu’ elle pond un œuf . Le soir c’est la corrida pour que l’on puisse l’y enfermée pour la nuit. Bien avant le jour ses « cotcoctcot » protestataires nous sonnent le réveil…pas besoin de coq !

La vie va avec ses bas et ses hauts Jusqu’au jour où mon père me demande de lui apporter le pot aux « mégots »…Stupéfaction…il est presque vide ! Pourtant chaque jour il y met les précieux « mégots »

"- Nini où sont le mégots tu les a foutu en l’air? tonne t’il en apostrophant ma mère.

- Mais non , je n’y ai pas touché ,  lui rétorque t’elle .

- Alors ou sont ils ?

Le mystère reste entier pendant plusieurs jours .

Nous sommes trois a recueillir les fameux mégots de mon père… C’est tout juste si on ne les compte pas !

Ce samedi en fin de matinée , ma mère revient du marché . Mon père lit installé sur la chaise longue . La maison est silencieuse ; je fais mes devoirs . Un « pic, pic »à peine audible nous parvient…nous avons l’oreille fine. Nous nous demandons ce qui occasionne ce bruit si petit soit il . Ma mère intriguée se détourne de la table où elle a posée les provisions….Elle nous appelle doucement  mon père et moi et nous montre du doigt….Piou-Piou sur la cheminée qui « pioche » dans le pot aux mégots. Avec délicatesse celle ci en décortique un de son bec en le tenant dans une de ses pattes , tandis qu’elle se tient de l’autre au rebord du pot .Elle picore allègrement le tabac que mon père garde précieusement ! Autour d’elle la cheminée est jonchée de papier à cigarette « Riz la Croix » !

Voilà comment une Poule Nine devint

« Piou-Piou la Mégoteuse ! »

Le nom lui est resté !

Chanteplume

3

Posté par Florelle à 15:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

02 novembre 2010

Je chante dans ma tête...

J'émerge d'une rechute de bronchite chronique , agrémentée d'une aggravation d'insuffisance respiratoire , faigue intense...Donc je passe à la vitesse supérieure pour l'oxygène  aprés contrôle à l'hopital, kiné chaque jour (grrrrrr) j'en passe  et des meilleurs.lors de ces moments il y en avait un peu plus calmes ,j'en ai profité pour mettre à jour ce nouvel album j'en ai "fignolé" chaque image :

EAU6

http://musidora.canalblog.com/albums/au_fil_de_l_eau_avec_manon/index.html

Je vous souhaite plein de belles et douces choses afin que "chante" votre Vie

Amitiésoleil de tout mon coeur!

(je n'embrass plus because  microbes+++)

mais le coeur y est!

Posté par Florelle à 16:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,