25 février 2010

LES COMPAGNONS de PAPIERDes Livres..des Bouquins comme s'il en pleuvait


LES COMPAGNONS de PAPIER
envoyé par Chanteplume. - ;"

Les livres et autre"bouquins" sont si nombreux chez moi qu'ils nichent partout! Ils sont rois à la maison même au jardin dans les nichoirs des murs..depuis ma tendre enfance ils me sont compagnons fidèles tout comme leurs auteurs , en voici quelques uns qui sont venus folâtrer jusque sur ma table comme des gamins turbulents...enjôleurs.

signature_COEUR

Posté par Florelle à 18:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 février 2010

Une Tourterelle peu ordinaire

gim54

La_Tourterlle_l_Orchid_e

La TOURTERELLE ,L’ORCHIDEE

LE LYS et LA NEIGE….

Sait elle

Zui-Zui la Tourterelle

Que chez les Indiens de la Prairie

Elle est la Messagère

Des Cycles du Renouveau ?

C’est Elle

La Tourterelle

Qui dans son bec apporte

Du Saule Sacré le Rameau

Gage de l’Immortalité

Chez les Indiens de la Prairie

Et ouvre ainsi bien des Portes !

COLOMBE

C’est elle

La Tourterelle

Qui danse légère

Gracieuse et aérienne

Aux sons de la flûte .

Sur les rives du Nil

De l’Egypte ancienne

C’est Elle

La Tourterelle

Qui sans marivaudage

Tisse fil à fil

De la Fidélité La trame

Dans le mariage…

C’est très facile

Avec un peu de charme !

COLOMBE

LE LYS…

Le Lys dont la blancheur

Chez Marie

N’égale que la pureté

S’abandonne avec innocence

A la candeur

De la Providence !

Ailleurs

En toute ingénuité

Il mène Perséphone

Au Royaume d’Hadès

Qui l’attend en personne

Sans qu’il n’est de cesse

Il paraît                     LYS

Que par son Pistil vigoureux

De Vénus il est le favori

Aux jeux amoureux

De cette amante chérie…

Et aussi que….

Grâce à ce « membre » fécond

Symbole de prospérité

Il fut choisi dit on

Par les Rois de France

Dont il est l’emblème

En toute Souveraineté !

Son parfum capiteux

Mélange de poivre et de miel

Envahit les églises…

Pour ceux qui s’aime

Il Réveille les ardeurs

Notamment

Des amants des belles Insoumises !

Mais

Héraldique…. à Six pétales

Il s’identifie aux rayons du Soleil…

Dans la lumière pâle

Du matin triomphant

Il est mieux vêtu

Que Salomon

Dans toute sa Gloire !

Dans la nuit la Neige

De son blanc manteau a recouvert le Jardin ..

L’étendue immaculée

Le transforme en Jardin de Fées .

Devant le regard étonné

de Zui-Zui la Touterelle !

Aussi elle se réfugie prés

ORCHIDE de l’ amie précieuse

L ’Orchidée qui la protège

Des influences pernicieuses !

Tout prés de celle ci Douce Tourterelle

Rêve de nid , d’œufs et de couvées

C’est tout naturel … de vouloir être Aimée…

Elle attend son Tourtereaux…..

En attendant son grand Amour

Zui-Zui la Tourterelle

Coulent des heureux jours

Entre ses Amis

Nicole et Guy !

Ainsi se termine les Aventures

De la jolie Tourterlle amoureuse

Du Lys Amant de la Beauté

De l’Orchidée Précieuse

et de

La Neige Immaculée……

               

CLOMBE             

  Jeanne

Posté par Florelle à 15:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 février 2010

Mangas Manège

Tournez jolies demoiselles..

Posté par Florelle à 11:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 février 2010

"Si mes vers avaient des ailes..."

Paroles: Victor Hugo. Musique: Reynaldo Hahn (1890)   1898
autres interprètes: Pauline Donalda (1907), Ninon Vallin, Beverly Sills, Elisabeth Schwartzkopf, Tino Rossi (1954), Beverly Sills
note: adaptation du poème "Mes vers fuiraient, doux et frêles" tiré des Contemplations

"Si mes vers avaient des ailes.."
Mes vers fuiraient, doux et frêles,
Vers votre jardin si beau,
Si mes vers avaient des ailes,
Comme l'oiseau !

Ils voleraient, étincelles,
Vers votre foyer qui rit,
Si mes vers avaient des ailes,
Comme l'esprit.

Près de vous, purs et fidèles,
Ils accourraient, nuit et jour,
Si mes vers avaient des ailes,
Comme l'amour


"SI MES VERS AVAIENT DES AILES
envoyé par Chanteplume. - Futurs lauréats du Sundance.

Posté par Florelle à 17:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 février 2010

Tu portes la Joie...Auteur: Yves Boulvin -

zc8b74rk

Un enfant ? Dieu nous aime et son Coeur de Père saigne de chacune de nos souffrances, de nos blessures qu’Il embrasse tendrement. Il nous accompagne partout, à tout moment. En réalisant cela, nous découvrirons Dieu au fond de nos souffrances car, dans la partie la plus pure de nousmêmes, ce que nous ressentons est peu de chose par rapport à ce qu’Il ressent à notre sujet.

Quand une mère, devant son enfant malade, dit : Que fait le Bon Dieu ? elle le rencontrerait bien davantage si elle comprenait que sa souffrance de mère est, en petit, l’icône de celle, infinie, de Dieu par rapport à nos blessures. Mais Dieu en lui-même est joie, joie parfaite, joie totale.

à suivre ....si tu le souhaites

signature_rose

Posté par Florelle à 15:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,