« J‘arrive mon  Pierrot »sitôt dit sitôt fait  , il vient vers moi la main tendue –« Bienvenue madame , je peux faire quelque chose pour vous ? » ce faisant il donne la main à son fils  tandis que le petit se penche pour le regarder…

ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau ,même sourire un peu gouailleur , les yeux couleur de mer l’un comme l’autre respirent la joie de vivre qui n’est pas sans me rappeler quelqu’un… sans réfléchir je dis m’adressant au papa en le tutoyant

« Guytou , tu es le fils de Madeleine ? Ben oui vous connaissiez m’man ?Oui j’me souviens…la « m’gnonne » de tantine Angèle..Oh là là c’que j’suis content elle nous manque si tant » et le voilà dans mes bras ,bisous,…. »

«  dis p’pa c’est qui la dame , la m’gonne ?

« Une cousine de loin ,donnes lui un bisou… »

Nous rions , les yeux embués de larmes je les serre contre moi….tandis que Gaspard s’exclame « ben la cousinade , c’que ça fait du bien de s’ r’vouer ,Cré…. ! et Guy me prends la main :

« Allez ,viens cousine que j’t’explique pour la maison de tantine , viens voir…

Je le suis ,le petit me donne la main ;nous voilà en visite en Chantalouette que Guy a acheté malgré la démolition de la maison qui « cheyait »(tomber , choir) de partout après la grande tempête d’orage « qu’avait foudroyé l’grand châgne du ch’min…penses donc cousine j’ai tant d’souvenirs ici , des quatre heures de ‘tantine Angèle , ses crêpes et gauffres quand j’rev’nais d’l’école avec les cousins cousines on étaient tous d'ici….aprés j’suis parti en pension » me raconte   Guy !